Social Actualités

CULTURE : 20 ans après la guerre de six jours, le Groupe TACCEMS Asbl se remémore ces événements dans un spectacle de théâtre.

CULTURE : 20 ans après la guerre de six jours, le Groupe TACCEMS Asbl se remémore ces événements dans un spectacle de théâtre.

Pendant six jours, du 5 au 10 juin 2000, deux armées étrangères, rwandaise et ougandaise, se sont battues en plein centre ville à Kisangani. Selon les rapports des organisations de défense des droits de l’Homme, plus de dix milles obus ont été largués sur la ville, faisant plusieurs morts et semant panique et désolation. Vingt ans après, les victimes de cette guerre n’ont jamais été indemnisées.

En vue de préparer la commémoration de vingt ans de cette guerre de triste mémoire, le Groupe TACCEMS Asbl, Centre de Création, d’Echanges et de Montage des Spectacles, s’est lancé depuis deux semaines dans la création du spectacle « Six jours après », un texte de Ma Gloire BOLUNDA LIUTI LIA OMBOLO, écrite depuis 2000. Ce texte retrace les drames vécus par la population boyomaise. Le texte s’appui sur les témoignages d’un enfant orphelin, une fille violée, une femme qui a perdu toute sa famille et un père qui a tout perdu et même son travail.

« …Je ne sais comment c’est arrivé. J’avais piétiné quelque chose, je ne sais quoi. Soudain, un grand bruit, une explosion, un bombardement et tout avait basculé. Et j’avais perdu connaissance. Je n’ai ouvert les yeux que deux jours après. Je me trouvais dans un lit d’hôpital et amputé d’une jambe. Je n’ai plus qu’une jambe. Qu’est – ce que je représente pour la société ? Rien ! Pratiquement rien. Je n’étudierais plus dans les mêmes écoles que les autres enfants. Je ne serais plus considéré au même titre que les autres enfants. Même les filles n’auront plus un regard pour ma pauvre personne. Je serais marginalisé. Je ne suis plus que l’ombre de moi-même… », un extrait de la pièce.

Pour réussir ce pari, le dramaturge et metteur en scène Ma Gloire BOLUNDA a fait appel à des artistes talentueux. Pendant un mois, les répétitions vont se succéder jusqu’à la touche finale. La première est prévue pour le 27 Mars 2020, Journée Internationale de théâtre.

 

La Rédaction.