Social Réligion Actualités

Élection de gouverneurs : les jeunes invités à présenter leurs candidatures (UJCC+7).

Élection de gouverneurs : les jeunes invités à présenter leurs candidatures (UJCC+7).

Le réseau des associations des jeunes de Kisangani et membre du consortium des jeunes congolais pour le changement, UJCC en sigle, lance un appel vibrant aux jeunes de toutes les provinces dites à problème, à présenter leurs candidatures selon leurs compétences au poste des gouverneurs et vice-gouverneurs. Voeux exprimé samedi 13 novembre à Kisangani, au cours d’un point de presse tenu en la salle de réunion de la Procure de mission.

Le coordonnateur de cette structure au sein de l’aumônerie des jeunes de l’archidiocèse de Kisangani qui rassure l’implication et l’accompagnement indéfectible de son organisation durant le déroulement de l’ensemble de ce processus, appelle par la même occasion, les députés provinciaux à se joindre à cette initiative pour l’avenir du pays.

Docteur Demagel Gelengi Mbongo rappelle, à cet effet, à l’Etat congolais ses obligations en tant que membres des nations unies quant à la résolution 2250.


« S’appuyant sur la Résolution 2250 des nations unies qui oblige les États membres à faire participer leurs jeunes dans la gestion de leurs Etats, notre Etat étant membre, nous avons l’occasion de mettre fin à cette politique qui n’en finit pas de parler de la jeunesse tout en l’instrumentalisant dans tous les domaines, à tous les coins de ses propres rues ; cette jeunesse qui jusque-là n’a personne pour plaider sa cause« , insiste-t-il.

A en croire le coordonnateur du réseau des associations des jeunes de Kisangani, les jeunes dotés de l’intelligence et des capacités ne devraient pas rester sous l’effet de l’opium et dans un profond sommeil en dehors du système. Selon Demagel Gelengi Mbongo, cette situation fait de la jeunesse congolaise complice de son propre malheur et celui de tout un peuple.

Le réseau des associations des jeunes de Kisangani promet cependant d’exiger des réformes dans la nouvelle loi électorale. Ce réseau dénonce par ailleurs que la loi électorale en vigueur en RDC exclue de manière voilée la jeunesse. C’est le cas par exemple des conditions des dépôts des candidatures avec des cautions exhorbitantes, l’obligation des jeunes à adhérer dans les organisations politiques dont ils ne partagent ni la vision, ni l’idéologie et qui encourage la gourmandise politique.

Déterminé, le réseau des associations des jeunes de Kisangani dit aller avec la force de Dieu en proposant ce qui peut apporter le meilleur à la République.

Soulignons que le consortium, union des jeunes congolais pour le changement et les plateformes provinciales dont le réseau des associations des jeunes au sein de l’aumônerie des jeunes de Kisangani en adéquation avec le projet TUFAULU PAMOJA, vise à contribuer à l’amplification de la voix et la représentation des femmes et des jeunes dans les sphères de prise des décisions dans les processus de paix et de développement à tous les niveaux.

Jean-Claude Fundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.