Élection du gouverneur à la Tshopo : le député à problème saisi le conseil d'État.

Élection du gouverneur à la Tshopo : le député à problème saisi le conseil d’État.

Élection du gouverneur à la Tshopo : le député à problème saisi le conseil d’État.

Alors que l’opinion croyait à la fin de la Saga judiciaire au sujet de l’élection du gouverneur et vice-gouverneur de la province de la Tshopo avec le dernier arrêt du conseil d’État rendu le 15 juin 2022, une surprise quasi désagréable fait surface. C’est la requête en tierce opposition introduite par le suppléant de l’honorable Jean Pierre LITEMA YENI dont la qualité comme électeur avait été décrié tant à la cour d’appel de la Tshopo qu’au conseil d’État.


Le député provincial Jean-Marie NGANDI LIKAKA saisi en effet le président du conseil d’État par sa requête en tierce – opposition contre l’arrêt sous RID-REM 015/RID-REM 017/RID-REM 019 par le conseil d’Etat en date du 19 juin, proclamant Madeleine NIKOMBA SABANGU élue gouverneure de la Tshopo.
A travers sa requête, Jean-Marie NGANDI LIKAKA voudrait la rétractation (acte par lequel on se rétracte, en retirant formellement ce que l’on avait avancé) du dit arrêt sur les points qui les concernent.
Selon la requête exploitée par notre rédaction, Monsieur NGANDI LIKAKA estime que l’arrêt du conseil d’État lui cause un énorme préjudice tant moral que matériel sur sa personne car selon son conseil, il compromet toute sa carrière politique et ses bonnes relations avec les députés provinciaux et sénateurs élus de la Tshopo.


Jean-Marie NGANDI LIKAKA qui dit n’avoir jamais été appelé et ni représenté, se dit surpris de constater que le juge du conseil d’État l’a cité nommément comme étant celui qui a voté irrégulièrement lors de l’élection de gouverneur et vice-gouverneur de la Tshopo au second tour. Et par conséquent, il sollicite d’ordonner par ordonnance avant dire droit, la suspension de l’exécution de cet arrêt mais aussi de rétracter sur tous les points qui le concernent.

Extrait de la requête en tierce opposition.


Il convient de noter que l’arrêt du conseil d’État a déclaré irrégulière la voix exprimée par l’honorable Jean-Marie Ngandi Likaka à l’élection de gouverneur et vice-gouverneur de la province de la Tshopo au second tour.

Jean Claude Fundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.