Nairobi lave plus blanc que blanc (Tribune de José Nawej)

Nairobi lave plus blanc que blanc (Tribune de José Nawej)

Forces négatives le matin, interlocuteurs le soir. Terroristes hier, opposants armés fréquentables aujourd’hui. Voilà Kinshasa obligé de faire le grand écart. Voilà la RDC contrainte de mettre une sourdine à ses imprécations contre des groupes armés proclamés à haute et intelligible voix  » Forces négatives  » . Ou « terroristes « . Nairobi aura donc servi à […]

Lire la suite
 La « Fatshimania » post-Kabund… (Tribune de José Nawej)

La « Fatshimania » post-Kabund… (Tribune de José Nawej)

L’euthanasie à dose homéopathique appliquée contre Jean-Marc Kabund n’est pas encore arrivée à son terme que de plus en plus de sociétaires de l’Union sacrée de la Nation s’autoproclament liquidateurs ! Avant même d’être débranché, l’ex-homme fort de la Majorité USN voit, y compris ses « anciens obligés » ou « lieutenants« , s’empresser de […]

Lire la suite
 RDC : Ça commence à sentir une énième distraction … (Tribune de José Nawej)

RDC : Ça commence à sentir une énième distraction … (Tribune de José Nawej)

A la lisière de l’an 3 du pouvoir Fatshi, le discours à  l’UDPS devait porter essentiellement sur les réponses à apporter aux attentes himalayennes des Congolais. Si débat il devait y avoir,  ce serait sur les différentes approches susceptibles de  solutionner la sempiternelle équation sociale dont le Président  a touché du doigt l’échantillon dans le […]

Lire la suite
 En attendant Fatshi (Tribune de José Nawej)

En attendant Fatshi (Tribune de José Nawej)

Il aura beau être speaker de la Chambre, Christophe Mboso a entre ses mains une patate chaude. Tellement chaude qu’il ne saurait la garder. Encore moins la porter à sa bouche. Impossible non plus de la jeter, façon « botter en touche ». A qui la refiler? Une grosse question. Dans cette faune politique qui voit la […]

Lire la suite
 Arbitre, mais pas que … (Tribune de José Nawej).

Arbitre, mais pas que … (Tribune de José Nawej).

Pas la peine de recourir au bon vieux microscope pour dénicher, tel un microbe, l’impasse sur le front de la désignation des animateurs de la CENI. Encore moins d’emprunter des lunettes spéciales chez son ophtalmo, son opticien ou le marchand du coin qui en tient lieu. Le blocage est bel et bien visible à l’œil […]

Lire la suite