Actualités Social

INFRASTRUCURES : travaux d’asphaltage et de modernisation des avenues général MULAMBA et de l’église, certains Boyomais se disent pessimistes quand au résultat des travaux d’asphaltage lancés par le Gouverneur WALLE

INFRASTRUCURES : travaux d’asphaltage et de modernisation des avenues général MULAMBA et de l’église, certains  Boyomais  se disent pessimistes quand au résultat des travaux d’asphaltage lancés par le Gouverneur WALLE

La deuxième phase de ce projet de modernisation et asphaltage de ces deux avenues de la commune Makiso, consiste aux travaux préparatoires afin de poser la couche d’enrobé. C’est du ciment et autres matériaux qui sont mis en contribution pour préparer le sol à accueillir l’asphaltage.

Soucieux du développement de leur milieu, plusieurs curieux assistent au lieu où s’exécutent ces travaux et remercient les autorités provinciales pour cette volonté manifeste pour redorer la ville de sa plus belle robe. Cependant, certaines personnes trouvées en ce lieu émettent quelques inquiétudes quant à la qualité des travaux. Ils estiment que ces travaux devraient commencer par le curage des anciens  caniveaux pour éviter que la chaussé ne soit submergée d’eaux pendant la période pluvieuse.

«…Nous ne sommes pas des ingénieurs, mais témoins, connaissant cette route, ils devraient commencer par mettre des caillasses ou des moellons pour qu’enfin la chaussée soit compactée avant le travail qu’ils font maintenant…Avec cette allure d’exécution de ces travaux, nous n’avons pas une année et nous verrons cette chaussée se détériorer, nous avons vécu cette expérience et aujourd’hui vers Kilo moto ,la chaussée est foutue. C’est notre argent. Qu’ils fassent un travail impeccable…» 

Pour sa part, l’ingénieur Arsène MUNYEMO souligne que les travaux de ces tronçons routiers ne respectent pas les normes de construction. Il donne quelques recommandations pour une bonne réalisation de ces travaux.

«…Ils devraient mettre des caillasses pour donner la résistance à la chaussée, sinon le résultat à atteindre ne sera d’autre que celui observé vers l’Etat major, juste devant le foyer social de la Makiso. C’est la même façon qu’ils ont réalisé ces travaux là-bas, qu’on observe ici …Ils devraient commencer par poser une couche de chargement, la couche de caillasses pour enfin asphalter. Ce genre de route c’est à usage à courte durée, une année ou deux ans tout au plus…» 

La première phase de ces travaux a consisté au renforcement de la couche de roulement dit bitume mais aussi de la sous couche et de la couche de base. Au lancement de ces travaux le 27 juin dernier par le gouverneur de province, le représentant de l’entreprise CREC7 qui exécute les travaux avait rassuré pour deux mois le temps record pour remettre à l’état ces deux avenues de la commune Makiso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.