Actualités Social

Ituri / Sécurité : 11 personnes massacrées, bilan d’une embuscade tendue ce samedi par les miliciens de la Codeco en territoire de Djugu.

Ituri / Sécurité : 11 personnes massacrées, bilan d’une embuscade tendue ce samedi par les miliciens de la Codeco en territoire de Djugu.

Au lendemain de l’arrivée d’une délégation en provenance de Kinshasa pour des éventuelles négociations avec les miliciens de Codeco, des attaques simultanées dans plusieurs villages sont signalées et plusieurs embuscades tendues par ces hors-la-loi. La scène macabre s’est déroulée à Matete, village situé entre Jina réputé par la culture des cannes à sucre et Pitso, dans le secteur de Walendu Djatsi, en territoire de Djugu.

Le bilan en terme de perte en vies humaines est très lourd, 11 personnes sauvagement massacrées parmi lesquelles, l’administrateur assistant chargé de l’économie et finances du territoire de Djugu, un député provincial honorable, Gilbert Lomo wa Mukaika, un comptable de l’administration, un technicien de Global brodband solution, Freddy KAMANDJI, et des policiers et civiles.

L’émotion était vive ce samedi à Bunia, à l’arrivée de ces 11 victimes à la morgue de l’Hôpital Général de Référence de Bunia.

Réagissant à cette nouvelle attaque, très touché, Jean Bamanisa Saidi, gouverneur de la province de l’Ituri regrette que cette milice de la Codeco soit passée à la quatrième vitesse puisque, voyant l’arrivée d’une délégation en provenance de Kinshasa. Il pourrait y avoir des pourparlers, situation qui pousse ces miliciens à monter les enchères en prélude des éventuelles négociations en mettant une forte pression sur le gouvernement congolais et les FARDC.

Tout en appelant la population au calme, Jean Bamanisa Saidi présente ses condoléances les plus émues à toutes les familles éplorées et demande à cette milice de cesser à mettre la pression sur le gouvernement et les FARDC qui ne vont nullement lâché, parce qu’il y’a des vies humaines à sauver.

Le gouverneur de l’Ituri condamne avec la dernière énergie, les attitudes de ces miliciens qui vont en déphasage avec la vision du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui milite pour la mise en place d’un État de paix.

Pour l’instant, les FARDC pourchassent ces hors-la-loi, indique Jean Bamanisa Saidi, gouverneur de la province de l’Ituri.

Sébastien MULAMBA.