Actualités Politique

Jeanine Mabunda: la femme aux rendez-vous manqués !

Jeanine Mabunda: la femme aux rendez-vous manqués !

Dans les drames congolais, certains fossoyeurs de la république ont ratés le rendez-vous avec l’histoire afin de faire oublier leurs passés sombres. Le cas de l’ex speaker de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda en est une belle illustration.

En effet, explique Lokangu W’Ifongo sa Liwawa Idelphonse, nommée ministre du Portefeuilles au sein du gouvernement Muzitu afin de redresser les entreprises publiques de l’État, la mauvaise politique des réformes de Jeanine Mabunda a des répercussions négatives sur la viabilité de nos entreprises publiques jusqu’à maintenant.

Idelphonse Lokangu.

Pour rappel, le décret 0009/12 du 24 avril 2009 du premier ministre Adolphe Muzitu, établissant la liste des entreprises publiques transformée en sociétés commerciales, avait fait l’objet d’une grande escroquerie où tous les pans entiers de nos biens publics dont, l’ Onatra, Regideso, Snel, Rva, Okimo ont été vendues à des tiers étrangers.

L’histoire ne devrait plus être un éternel recommencement, consistant à reprendre les mêmes personnes ayant faillit dans un passé récent et en espérer un bon résultat.

Le rendez-vous du donner afin de recevoir la confiance du peuple était donné aux élus du peuple, lesquels devraient absolument donner un nouvel élan à ce quinquennat, afin de rencontrer les aspirations profondes de la population.

Les élus du peuple ont fait le choix du changement des acteurs politiques robotisés et formatés à ne répondre que de façon mécanique.

Il s’est agit, aujourd’hui, de tourner définitivement la page d’un passé moins glorieux en ouvrant celle d’un nouvel ordre politique basé sur l’État de droit.


La Rédaction