Actualités Social

KISANGANI : Affaire arrestation des filles en pantalon, deux officiers en garde à vue.

KISANGANI : Affaire arrestation des filles en pantalon, deux officiers en garde à vue.

Les autorités politico-administratives et policières se sont prononcées par rapport  aux incidents survenus le samedi 13 juillet faisant état d’arrestations des filles en pantalons par deux officiers de la Police National Congolaise. Le vice gouverneur et gouverneur ad intérim ABIBU SAKAPELA se dit être surpris par ce qu’il qualifie’ de mésaventure de mauvais goût, car, selon lui, ni le Gouverneur de province, ni  les membres du comité provincial de sécurité, personne n’a pris une décision allant  dans ce sens. Il a, par ailleurs, souligné  que tous les communiqués sur certaines décisions passent par la voie des ondes.

Par ailleurs, dans un communiqué de presse déposé à notre rédaction, le Commissaire Provincial de la Police National Congolaise, le commissaire divisionnaire adjoint Jonas KANAKANGE KAPELA, annonce l’interpellation et la garde à vue deux commissaires principaux TUNGUMBA et KAZADI commandant escadron au sein du groupe mobile d’intervention pour abus de pouvoir et violation des droits humains. Ces deux officiers sont accusés d’avoir interpellé les filles et femmes habillées en pantalon alors qu’aucun ordre ne leur avait pas été donné. Selon l’esprit de ce communiqué,  ces deux commissaires seraient à la base de l’agitation de la population observée le samedi 13 juillet dans les après-midi aux alentours du  marché central.

Le communiqué fait plutôt allusion au Groupe Mobile d’Intervention qui est en opération dans les parages du marché central de Kisangani ces derniers jours pour traquer et dissuader les jeunes délinquants KULUNA qui se sont illustrés depuis un certain temps par plusieurs cas de vol à la tire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.