Actualités Social

Kisangani : Félix-Antoine TSHISEKEDI doit des explications aux victimes de la guerre de six jours

Kisangani : Félix-Antoine TSHISEKEDI doit des explications aux victimes de la guerre de six jours

Les victimes de cette guerre ignoble imposée aux populations de la ville de Kisangani par deux armées étrangères en 2000 montent au créneau et exigent des explications de la part du président de la République Félix-Antoine TSHISEKEDI pour le report des audiences de leur indemnisation sur la demande de la RDC et de l’Ouganda. Elles étaient ce lundi 18 novembre 2019 dans la rue. Une marche partie de la journée de réflexion tenue samedi 16 novembre dernier par la société civile forces vives de la Tshopo afin d’évaluer la situation d’indemnisation des victimes.

Alors que ces dernières se frottaient les mains en attente du procès en cours à la cour internationale de justice à la Haye, les victimes de la guerre de six jours et les associations qui militent pour leurs indemnisations disent avoir appris par la voie des ondes, le report sans aucune précision de la date des audiences publiques consacrée à la question de réparation qui devait se tenir du lundi 18 au vendredi 22 novembre 2019 à la Haye.

David YOFEMO, président de la société civile forces vives de la Tshopo, estime que les congolais en général et les victimes de la guerre de six jours de la ville de Kisangani en particulier ne comprennent pas le mobile de ce report et exige des explications principalement au président de la république Félix Antoine TSHISEKEDI.

Dans un communiqué du 13 novembre 2019, la cour internationale de justice a décidé de reporter les audiences publiques consacrées à la question des réparations en l’affaire des activités armées dans le territoire de la RDC par l’Ouganda qui devaient se tenir du lundi 18 au vendredi 22 novembre.

La cour a pris sa décision en tenant compte de la demande conjointe formulée à cet effet par les parties dans une lettre en date du 9 novembre 2019.

Pendant ce temps, plusieurs autres associations se joignent à celle des victimes de labgierre de six jours pour la même démarche. C’est le cas de l’association « les parlementaires debout » qui projette une marche pour ce mardi 26 novembre 2019.

La guerre de six jours est une succession d’affrontements meurtriers entre l’armée ougandaise et rwandaise à Kisangani du lundi 5 au 10 juin 2000. Selon le groupe justice et libération, une association des droits de l’homme basée à Kisangani, les affrontements causèrent environ 1 000 morts et au moins 3 000 blessés dont la majorité dans la population civile.