Social Actualités

Kisangani : La LUCHA réintègre trois de ses militants et les met en affermissement de six semaines, après une suspension.

Kisangani : La LUCHA réintègre trois de ses militants et les met en affermissement de six semaines, après une suspension.

Dans une décision disciplinaire de la ‘’Luchologie’’ n°002/Kis/2020, publié ce vendredi 21 Août, dont une copie est parvenue à notre rédaction, la lutte pour le changement, LUCHA en sigle a finalement décidé de réintégrer les militants Zacharie KINGOMBE, SAIDI ATIBU Jordan et Gentil SEFU, tous trois suspendus pour trois mois dans une autre décision disciplinaire de la Luchologie rendue public le 26 juillet.

«…La réintégration des trois militants nous citons : ZACHARIE KINGOMBE, SAIDI ATIBU JORDAN, et GENTIL SEFU dans la section, par conséquent dans tous les différents cadres d’échanges et de fonctionnement du mouvement.  La soumission des trois militants précédemment cités à la luchologie d’initiation pendant 6 semaines pour mieux appréhender la notion de mandat et de représentation du mouvement auprès des institutions et des tierces afin d’éviter, sous quelques prétextes que ce soit, de violer la charte en cette matière.
Pendant cette période d’affermissement idéologique, les trois militants sont strictement interdits de représenter le mouvement auprès des institutions ou des tierces… » Extrait de la décision.

S’interrogeant sur leur réintégration « précoce », la décision renseigne que, vu la note d’orientation du 09/08/2020 de la cellule nationale de la Luchologie faisant état des irrégularités ayant entachées la décision disciplinaire susmentionnée, notamment : la participation des deux membres de la cellule nationale de la luchologie sans la permission de celle-ci, et le fait que le militant GENTIL SEFU ne soit pas entendu avant la prise de décision ;
Vu l’impératif du respect de la charte, de la sauvegarde de l’unité du mouvement et de la section, la cellule de luchologie décide :

«…L’abrogation de la décision N°001/KIS/2020 portant indignité des militants ZACHARIE KINGOMBE, SAIDI ATIBU JORDAN, et GENTIL SEFU, et suspension temporaire (trois mois) des deux derniers…»

Deux faits principaux sont reprochés à ces militants de ce mouvement citoyen, dont le fait que ces 3 militants, nous citons ZACHARIE KINGOMBE Abed-Négo, SAIDI ATIBU Jordan et SEFU BYAMUNGU Gentil ont rencontré en date du 18 juillet 2020 l’équipe du Gouvernement Provincial et la descente des militants SAIDI ATIBU Jordan, et SEFU BYAMUNGU Gentil, au Gouvernorat après la déclaration de presse pour des raisons qu’ils estiment privées dont SAIDI ATIBU Jordan aurait été malheureusement incapable d’apporter la preuve au cours de l’instruction.

Pendant cette période d’affermissement idéologique, les trois militants sont strictement interdits de représenter le mouvement auprès des institutions ou des tierces. Ils sont également invités à proscrire des déclarations tendancieuses et inutilement polémistes au nom de la lucha dans les médias et réseaux sociaux de nature à compromettre l’unité du mouvement, son image de marque et la cohésion entre les militants.

Trésor BOTAMABA