Actualités Social

Kisangani :  La REGIDESO à pied d’oeuvre pour desservir ses abonnés des certains quartiers de la Commune Mangobo.

Kisangani :  La REGIDESO à pied d’oeuvre pour desservir ses abonnés des certains quartiers de la Commune Mangobo.

La desserte en eau de la REGIDESO dans plusieurs quartiers de la commune MANGOBO pose de sérieux problèmes. Il s’agit des quartiers BANGWANDI, BASOKO, BAMBOLE, LOKELE, WALENDU et MATETE. Cette situation est consécutive à une  fuite d’eau occasionnée par la perforation du grand  tuyau de raccordement qui alimente ces quartiers. Afin de mettre fin à cette situation, une équipe des agents de la REGIDESO a été dépêché sur le lieu pour trouver  solution à ce problème. C’est au niveau du quartier Bangwandi que la fuite est causée depuis près de huit mois.  C’est à cet endroit  que les populations des quartiers BANGWANDI, BASOKO, BAMBOLE, LOKELE, WALENDU et MATETE viennent s’approvisionner en eau. Un véritable calvaire pour cette population dont la majorité des ménages sont privés d’eau de la REGIDESO pour impayement des factures. Raison pour cette population d’appeler les autorités de la REGIDESO à assouplir les factures afin de permettre l’accès à l’eau par tous, car selon elle, la conjoncture ne leur permet pas de payer correctement leurs factures et pour ce faire, si la Société Nationale de la Distribution d’eau leur prive de l’eau, ce serait davantage un calvaire.

Gabriel MAIYA, président de l’association BANA ETATS-UNIS qui regorge tous ses quartiers, demande à la population de permettre à la REGIDESO d’exécuter les travaux pour stopper les fuites d’eau. Il a présenté pour l’occasion, des excuses en ces termes, auprès de la REGIDESO pour des incidents survenus lundi 24 septembre dernier au cours duquel  de leurs agents a été grièvement blessé par la population. «  Nous avons le profond regret de constater que certains jeunes animés de mauvaise foi ont tabassé un agent de la REGIDESO jusqu’à le blesser grièvement. Nous présentons nos excuses aux autorités ici présentes et à la victime au nom des habitants de quartiers concernés et au mien propre et demandons aux autorités de nous faire confiance quant à la sécurisation des agents qui vont continuer avec les travaux de réparation des tuyaux »

Emmanuel LITUMANYA,  Président intersyndical de la REGIDESO, pour sa part, précise qu’ « Il n’y a pas de surfacturation car la REGIDESO ne fixe pas la facturation mais plutôt l’Etat congolais qui impose la facturation à celle-ci. Il présume aussi que la facturation est la conséquence logique de consommation d’eau selon qu’une famille est nombreuse ou si plusieurs familles puisent l’eau ensemble. Il estime que si chaque famille avait son propre robinet ce problème de « surfacturation » serait résolu ».

S’agissant des travaux lancés le mardi 25 Septembre pour mettre fin aux fuites, Il a invité la population de ces quartiers à permettre l’exécution de ces travaux dans le but de desservir tous les abonnés.

L’eau est une denrée importante dans la vie de l’homme car elle sert à plusieurs fins. L’eau est la vie, dit-on.