Actualités

Kisangani : Le parking du marché urbain en voie de recouvrer son état d’avant

Kisangani : Le parking du marché urbain en voie de recouvrer son état d’avant

Après un constat que nous avons fait le 06 octobre dernier sur l’état insalubre du parking du marché urbain de Kisangani et qui nous a conduit à la rédaction d’un article intitulé  » Scandale à Kisangani : le parking du marché urbain transformé en véritable dépotoir. », un article dans lequel nous avions reporté l’état du parking de ce marché. Ce jour, dix neuf jours, jour pour jour, nous sommes revenu sur le lieu et nous avions trouvé des travaux d’évacuation de ces immondices qui ont passé quelques mois sur ce parking.

Abordé, Dieudonné SOLOMO WAWINA, administrateur gérant dudit marché a expliqué que ce n’est pas par manque de volonté que ces immondices ont fait autant de temps sur cet endroit.

«…Si ces immondices ont traînées, c’est tout simplement par ce que ça devraient être évacué par le maître d’ouvrage qui exécute les travaux de construction des latrines publiques des galeries nouvellement construites… C’est lui qui les avez placé là-bas en attendant de trouver un espace pour evacuation… Nous les évacuons quand même pour rendre cet endroit propre comme avant…»

Par ailleurs, il a rappelé que dans le cadre de sa politique d’assainissement du marché et de ses environs, des travaux de bétonnage des intervalles des étalages en plein marché sont entrain d’être effectués. Et il nous conduit jusqu’au chantier.

«…Certes, ce n’est pas une gestion compétitives, mais nous faisons un effort de laisser des bonnes traces partout où nous aurons à passer…Nos mamans qui vendent dans le marché et qui achètent leurs vignettes chaque jours attendent en contre-partie ce dont nous sommes en mesure de faire, en terme de gestion…»

Ces travaux qui ont rencontrés le besoin, n’ont pas laissés indifférents les marchandes.


«…Nous sommes dans la joie de voir ces travaux être exécutés dans ce milieu… On ne savait plus vendre là-bas par ce qu’aucun client ne s’aventurait de venir acheter de peur de ne pas se salir avec la quantité de boue qui y avait élu domicile..»

Selon Dieudonné SOLOMO, dans le cadre de sa politique actuelle du développement infra structural, ces bétons seront construits hebdomadairement jusqu’à résoudre ce problème de boue dans le marché urbain.

Trésor BOTAMBA