Politique Social

KISANGANI : Les élections locales à tout prix dans les délais.

KISANGANI : Les élections locales à tout prix dans les délais.

Constatant que les dispositions du calendrier électoral relatif aux élections communales et locales  ne sont plus respectées  par la CENI et refusant que les élections locales soient abandonnées comme ce fut dans les deux cycles électoraux passés, les organisations de la société civile de la Tshopo et les leaders locaux réunis au sein du cadre de concertation de la société provinciale ont organisé le samedi 25 Mai 2019 une marche pacifique pour exiger des décideurs l’organisation des élections locales dans le délai prévu par le calendrier électoral.

Tout est parti de la place des martyrs ou plusieurs acteurs de la société civile, les curieux et quelques motards tous rassemblés pour participer à cette marche pacifique et  demander à la CENI qui est la structure organisatrice des élections, d’organiser les élections locales dans le délai tel que mentionné dans le calendrier électoral.  Ceci pour éviter à ce que les responsables des entités décentralisées soient nommés par l’autorité provinciale.

On pouvait lire sur leurs banderoles  « Nous réclamons les élections locales dans le délai », « Non à la nomination des autorités locales » ; etc.

Plusieurs itinéraires étaient prévus pour cette marche pacifique et un mémorandum était déposé. Le premier à recevoir le mémorandum des acteurs de la société civile est le maire de la ville. Après lecture, madame le maire a promis d’apporter son soutien afin que leurs revendications trouvent gain de cause. La foule s’est ensuite dirigée au bureau de la MONUSCO pour déposer le mémorandum et prendre la direction de l’Assemblée Provinciale où ils ont été accueillis par le président de cette institution. L’honorable Gilbert BOKUNGU a signifié aux acteurs de la société qu’il attend la notification de la CENI pour fixé définitivement la date de l’organisation des élections locales et a promis son accompagnement pour un aboutissement heureux de cette démarche.

L’avant dernière destination fut le gouvernorat de province  où le mémorandum a été lu devant le Vice Gouverneur de province. Ce dernier  a, au nom du Gouverneur Louis-Marie LUFUNGOLA, empêché, estimé que les revendications des acteurs de la société civile sont nobles et fondée. Etant lui-même l’émanation des élections, il va mener des lobbyings pour rejoindre leurs points de vue. Maurice ABIBU SAKAPELA a promis l’implication de l’Autorité Provinciale pour la tenue des élections locales dans le délai.

Le bureau du secrétariat exécutif de la CENI fut alors le point de chute de cette marche pacifique. Le secrétaire exécutif empêché, le mémorandum a été réussi par son délégué. Le président du cadre de concertation de la société civile de la Tshopo a précisé que ce mémorandum est élaboré pour exiger des décideurs la tenue des élections dans le délai.  Alphonse LONGONGO BAFUNZA   a, par ailleurs, formulé quelques recommandations à l’endroit des décideurs.

A la communauté internationale,  d’accompagner la population congolaise dans sa lutte pour obtenir la tenue effective des élections locales dans délai.

A l’assemblée nationale, de prendre des dispositions utiles pour la désignation des futurs membres de l’assemblée plénière  de la CENI.

Au gouvernement central, de mettre tout en œuvre pour la tenue des élections locales tant attendues.

A la commission électorale indépendante, de tenir les élections locales conformément à la loi électorale et au calendrier électoral.

A la population congolaise, de ce mobiliser comme un seul homme à travers des actions citoyennes pour amener les décideurs à tenir les élections locales tel que prévu par le calendrier électoral.

Selon le calendrier électoral publié par la CENI, le mois de Mars passé devait connaitre la convocation de l’électorat et ce 23 Mai la publication des listes définitives des candidats conseillers municipaux, secteurs et chefferies. Il sied de signifier que le mandat de l’assemblée plénière de la CENI prend fin au mois de juin de cette année. Et les scrutins pour les élections locales, selon le calendrier électoral, sont prévu pour le mois de septembre.