Social

Kisangani : Les libertés publiques au centre d’une formation.

Kisangani : Les libertés publiques au centre d’une formation.

Le bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme a organisé le mercredi 24 octobre, une table ronde pour un dialogue constructif entre les organisations des défenses des droits de l’homme et les autorités publiques. La grande salle de réunion du restaurant le triangle a servi de cadre à cette table ronde. C’est dans le but de garantir les libertés publiques durant le processus électoral, que le bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme a tenu à organiser  cette table ronde à l’intention des acteurs étatiques, des ONG et acteurs de la société civile. Assises qui visent à créer un climat de confiance entre différents acteurs impliqués au processus électoral afin d’aboutir à des élections apaisées.

Selon Sylvain MASUDI officier à la section des droits de l’homme de la MONUSCO, cette table ronde a permis à ces différents acteurs de se parler et créer un noyau de travail. Il a expliqué les motivations de ces échanges en ces termes :  « La finalité de cet échange était de se mettre ensemble pour se parler dans l’otique de faire avancer la jouissance des libertés fondamentales, constitutionnelle ou publique en ce moment de processus électoral afin d’aboutir à des élections apaisées … »

 

Au total, 40 acteurs ont pris part à cette table ronde dont le maire de la ville, les bourgmestres des communes, les officiers de la police nationale congolaise ainsi que plusieurs défenseurs des droits de l’homme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.