Actualités Social Economie

Kisangani : Recouvrement forcé des taxes et impôt, la bonne affaire de la DGRPT

Kisangani : Recouvrement forcé des taxes et impôt, la bonne affaire de la DGRPT

Lancé sur toute l’étendue de la ville de Kisangani, le recouvrement forcé des taxes de la plaque d’immatriculation motos, l’impôt sur les véhicules automoteurs ou vignettes et le permis de conduire pour cette première journée est une satisfaction totale nous renseigne une source proche de la Direction Générale des recettes de la province de la Tshopo DGRPT.

Une satisfaction qui s’explique par un engouement des taximet et des detenteurs des motos et véhicules privés observé au courant de cette journée du mardi 10 mars jusque tard dans la soirée au le bureau de la DGRPT pour s’acquitter des taxes et impôts.

On note également la saisie de plus de 200 motos par les éléments de la police nationale congolaise et les FARDC réquisitionnés par le gouvernement provincial pour le recouvrement forcé.

Rappelons qu’avant le lancement du recouvrement forcé des taxes et impôts, le Directeur général Adjoint de la DGRPT avait annoncé au cours d’une interview accordée à la presse boyomaise, qu’au cas où la moto et le véhicule est saisi pendant le recouvrement forcé, le propriétaire sera alors obligé de payer une pénalité évaluée aux 100 % du montant global hormis les frais de la fourrière équivalant à 30 $ avant de récupérer l’engin. Ce qui fait un total de 152$.

Pompon BEYOKOBANA.