Actualités Social Politique

KISANGANI – SÉCURITÉ : Le chef de l’Etat met en garde les militaires à la base de l’insécurité et  invite  la population de la commune de Lubunga à cohabiter pacifiquement avec les militaires.   

KISANGANI – SÉCURITÉ : Le chef de l’Etat met en garde les militaires à la base de l’insécurité et  invite  la population de la commune de Lubunga à cohabiter pacifiquement avec les militaires.   

Le président de la République Félix-Antoine TSHISEKEDI a invité la population de la commune de LUBUNGA de cohabiter avec les militaires hébergés au centre LUKUSA. Vœux exprimé à l’occasion de son adresse à cette population lors de la coupure du ruban du pont LOBONGA.

Le président de la République, qui a séjourné du 23 au 24 avril dernier dans la ville de Kisangani, a entrepris plusieurs activités. Après sa rencontre mercredi 24 avril avec les étudiants de l’Université de Kisangani, il s’est rendu dans la commune LUBUNGA pour inaugurer le pont LOBONGA jeté sur la rivière qui porte le même nom.  Un ouvrage de 60 tonnes financé par le FPI, Fond pour la Promotion de l’Industrie et qui facilite l’acheminement des produits du territoire d’Opala à Kisangani. Saisi de la situation de l’insécurité qui prévaut dans la commune de Lubunga, le  chef de l’Etat Félix-Antoine TSHISEKEDI a appelé les militaires à la discipline.

«…Pour que les lois de la République soient respectées, il est impérativement important que l’armée et la police puisse être présentes dans toute l’étendue du territoire national…Cependant la police et l’armée doivent être disciplinées et ordonnées, ce qui revient à notre charge en tant que  garant de la République et nous y travaillons déjà  pour qu’elles craignent le peuple que vous êtes…Elles ne sont pas là pour combattre le peuple mais plutôt pour combattre l’ennemi du peuple et d’assurer la sécurité de ce dernier…Nous allons les mettre dans des bonnes conditions de vie d’un coté et de l’autre, savons que ça résoudra ce problème, l’arme achetée par les congolais ne doit pas tourner contre eux…Les autorités militaires et policières sont instruites et savent désormais quoi faire pour que ce genres de chose ne reviennent plus…»,a-t-il souligné

S’agissant de la cohabitation, le Chef de l’Etat a, dans son adresse, invité la population à cohabiter pacifiquement avec les militaires accusés de tracasserie dans cette commune

«…Vous devez comprendre que ces militaires et policiers sont là pour nous protéger…Nous vous rassurons que nous allons changer leurs condition de vie et nous n’accepterions plus revoir ces bêtises contre notre peuple…Vivez avec eux, ceux sont vos frères et non vos ennemis…Nous continuerons aussi à leur remettre en ordre pour qu’ils demeurent disciplinés et qu’ils arrêtent de vous importuner…», promet-il à ces habitants.

Il y a environ deux semaines depuis que l’insécurité a élu domicile la commune de LUBUNGA. Il y a près de dix jours, les jeunes de cette commune ont fait une marche de protestation contre les tracasseries policières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.