Actualités Social

Kisangani : tension à la mosquée centrale, un garçon de 13 ans tué

Kisangani : tension à la mosquée centrale, un garçon de 13 ans tué

Un garçon de 13 ans a été tué par balle ce vendredi 18 septembre suite à la perturbation de la prière de ce vendredi 18 à la mosquée centrale de Kisangani. Pour cause, un conflit qui oppose deux comités parallèles de la COMICO.

Selon les informations recueillies sur le lieu du drame, la victime a reçu une balle à la nuque sur la 9 ième avenue Losambo pendant que la police dispersait quelques manifestants de ce conflit.
Selon la même source, deux comités parallèles se disputent la gestion de la mosquée centrale de Kisangani. La situation qui a fait dégénéré la situation ce jour est le fait qu’un camps en conflit a voulu imposé son chef de file pour diriger la prière de ce vendredi alors que l’autre Imam était déjà prêt pour la prière. Une situation qui a provoqué des vives tensions au sein de la moquée tout en perturbant la prière.

Il a fallu l’intervention des éléments de la police nationale Congolaise pour essayer de rétablir de l’ordre au sein de la mosquée. Malheureusement, l’intervention de la police a accouché d’une souris. Les éléments de la police dépêché sur le lieu ont essuyé des projectiles créant ainsi une panique générale.


Comme cela ne suffisait pas, des inconnus se sont dirigés au bloc fond d’avance dans la commune Kisangani à la résidence du Cheick Ongala, l’un des Imam de cette mosquée. Plusieurs actes de vandalisé ont été commis, notamment le pillage de sa résidence mais aussi son véhicule a été incendié.

Jean Claude Fundi