Actualités Social Enseignement

Kisangani : un enseignant cause la mort de son élève de douze ans

Kisangani : un enseignant cause la mort de son élève de douze ans

Cette scène désolante s’est déroulée mercredi 19 août au sein du complexe scolaire les élites, un établissement scolaire privé situé dans la commune Makiso et non loin du camp sergent Ketele dans la ville de Kisangani.

Selon le ministre provincial de l’éducation Thomas – César Mesemo, la pauvre fillette âgée de 12 ans et élève en sixième année primaire, a trouvé la mort à l’hôpital après avoir été fouetté au niveau de la tête par son enseignant.

c’est hier soir vers 21 heures que j’étais saisi du décès d’un élève. Il s’agit de la demoiselle Ofukesa Gémina âgé de douze ans et qui était fouetté par son enseignant. Elle était élève de sixième primaire au complexe scolaire les élites. Elle a été sérieusement fouettée sur la tête. Dès qu’elle est rentré à la maison, elle a senti les maux de tête. La situation s’est aggravée vers 15 heures, aussitôt acheminé à l’hôpital, c’est de là qu’elle a rendu l’âme”, explique le patron de l’enseignement primaire et secondaire dans la province de la Tshopo.

Le ministre provincial de l’éducation dans la province de la Tshopo qui déplore cette situation, estime que c’est la conséquence de la création des écoles sans normes.

ce genre d’acte, c’est la conséquence des écoles qui sont crées par ci par là sans normes car on doit avoir des enseignants qualifiés, des pédagogues et psychologues qui savent le tempérament des élèves. Quelle est cette faute que cette demoiselle a commise pour qu’elle subisse ce sort ?”, s’interroge Thomas-César Mesemo wa Mesemo.

Il annonce qu’une audience en flagrance sera organisé très bientôt à l’endroit de cet enseignant afin de servir d’exemple. Le corps de la jeune fille est gardé à la morgue de l’hôpital du cinquantenaire.

Jean Claude Fundi.