Actualités

Les journalistes de la Tshopo renforcent leurs capacités en matière électorale

Les journalistes de la Tshopo renforcent leurs capacités en matière électorale

C’était à l’issue d’un atelier de deux jours organisé par l’observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA).

Cet atelier a porté sur la contribution des radios communautaires et associatives de la Tshopo au processus électoral en cours en République Démocratique du Congo. Ses assises de deux jours ont ouverts leurs portes vendredi 27 juillet.

Selon madame Chancelle NSINGI, chercheuse à l’OLPA, ces assises s’inscrivent dans le cadre du projet « défensre la liberté de presse durant le processus électoralen RDC », et visent à améliorer la situation de la liberté de la presse sur toute l’étendue de la province de la Tshopo avant, pendant et après les élections.

Le ministre provincial Jean-René AYAKA, assumant l’intérim de son collègue de la communication et médias, a annoncé qu’au cours de ces assises, il était question de prévenir la commission des infractions de presse et des fautes professionnelles en période électorale. Il a émis les vœux de voir les journalistes de la Tshopo s’approprier ce processus en sensibilisant la population pour une adhésion massive.

Le secrétaire exécutif de l’observatoire de la liberté de la presse en Afrique, pour sa part, a souligné que cet atelier aidera les journalistes à collecter, traiter et diffuser les informations électorales. Alain KABONGO MBUYI a estimé que cet atelier est une occasion pour les participants de maitriser les textes juridiques régissant les élections, de s’impliquer dans la sensibilisation, de procéder au traitement équitable et équilibré de l’information électorale.

L’observatoire de la liberté de la presse en Afrique OLPA, est une organisation non gouvernementale créé en 2004 et qui a pour mission de défendre et promouvoir le droit d’informer et d’être informé. Il fournit une assistance légale et judiciaire gratuite aux professionnels des médias poursuivis pour des faits liés à l’exercice de leur métier.

Une trentaine des professionnels de médias venus de différents coins de la province de la Tshopo a pris part à ces assises.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.