Mortalité maternelle en RDC: " 737 femmes meurent chaque semaines".

Mortalité maternelle en RDC:  » 737 femmes meurent chaque semaines ».

Mortalité maternelle en RDC:  » 737 femmes meurent chaque semaines ».

Alertant sur le taux de mortalité maternelle ainsi que ses causes au cours d’un atelier de sensibilisation des journalistes sur la clarification des valeurs et des attitudes sur la santé sexuelle et reproductive organisé à Kisangani, le responsable de plaidoyer au sein de Marie Stopes International, MSI RD Congo, à précisé que 737 femmes meurent chaque semaines en RDC.

Évoquant les résultats de recherche de Education Development Center (EDC), Dieumerci Missay souligne également que la République Démocratique du Congo est l’un de six pays grands contributeur (50%) au fardeau mondial de la mortalité maternelle.

Revenant sur les causes de ce taux élevé de mortalité maternelle, il cite 5 causes. Il y a  » l’hémorragie (47,9%), l’avortement (17%), l’anémie (16%), les infections (12%), ainsi que l’hypertension (8%) ».

Insistant sur les avortements non sécurisés, Dieu merci Missay a sensibilisé les journalistes sur le protocole de Maputo, qui selon lui autorise l’avortement dans son article 14.2c mais dans certaines conditions sans crainte d’une poursuite judiciaire.

 » Les avortements clandestins qui sont les plus non sécurisés constituent une cause majeure des mortalités maternelles en RDC. C’est pourquoi les journalistes doivent répercuter l’information en disant à la communauté que se faire avorter clandestinement est une menace pour la santé de la femme. Et le cadre légal actuel dans notre pays donne une certaine opportunité à celles qui ont besoin de se faire avorter d’accéder à ce service sans perdre la vie » dit Dieu merci Misay

Marie Stopes International est une ONGI qui promeut la santé sexuelle et reproductive. En outre, elle offre des conseils en matière de contraception, de vasectomie et d’avortement sans risques dans les pays où cette pratique est légale. Marie Stopes International est présente dans 38 pays. Fondée par Tim Black et Jean Black en l’honneur de Marie Stopes, une paléobotaniste écossaise, son siège est à Londres.

Pompon BEYOKOBANA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.