Actualités Politique

POLITIQUE : Jean-Marc KABUND se dit ne pas être surpris du complot du FCC sur sa destitution

POLITIQUE : Jean-Marc KABUND se dit ne pas être surpris du complot du FCC sur sa destitution

C’est à ces termes  que s’est exprimé le premier vice-président de la chambre basse du parlement déchus et président ad intérim de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social, UDPS, parti au pouvoir après sa déchéance au cours d’une séance plénière du Lundi 25 mai.

«…C’est sans surprise pour moi. Ce passage en force du FCC est la preuve que le complot était ourdi et va au-delà de ma destitution. En vrai Tshisekediste, je quitte ce poste la tête haute et sans compromission. Fier d’avoir défendu notre idéal de combat, notre pouvoir et le président… »

C’est ce qu’il a publié sur sa page tweter officielle,  quelques heures après sa destitution du poste de premier vice-président de la chambre basse du parlement.

La plénière était marquée par une bagarre entre certains députés à l’annonce de l’ouverture des débats avec notamment le rejet de la motion de procédure soulevée par le député Tony Mwaba de l’UDPS.

Signalons par ailleurs que la ville de Mbuji mayi s’est réveillée ce 26 mai, avec le soulèvement des jeunes militants de l’UDPS qui protestaient contre la destitution de leur président a.i.

Rappelons que sur les 315 députés votants, 289 ont voté pour, 17 contre alors que 9 se sont abstenus.

Trésor BOTAMBA .