Actualités

Politique : »Union sacrée : une kermesse de diablotins sans vérité ni loyauté » (Bily Bolakonga).

Politique : »Union sacrée : une kermesse de diablotins sans vérité ni loyauté » (Bily Bolakonga).

Décidément, la nomination d’un informateur pour détecter une nouvelle majorité à l’assemblée nationale semble une équation pour le président Félix Antoine Tshisekedi. C’est en tout cas l’avis du professeurs Alphonse Maindo monga ngonga qui s’est exprimé dans notre article publiée ce mardi 29 décembre dans la matinée.

Réagissant à cet article, le professeur Bily Bolakonga adhère à la réflexion du Professeur Maindo. Selon lui, il n’a d’ailleurs eu de cesse de dire au regard de la tourmente qui caractérise l’écosystème politique depuis deux mois : Euphorie et triomphalisme sont mauvais conseillers, à cause de leur force aveuglante, éludant et occultant toute possibilité d’analyse froide. En réalité, en explorant l’arsenal juridique et politique de la RDC, Bily Bolakonga pense que nous naviguons dans une zone d’incertitude qui pourrait durer minimum 3 à 4 mois voire plus. Et même en y sortant, ce ne sera que provisoirement… D’ailleurs, il attends voir comment les têtes des braconniers politiques, B-K-B vont se cogner avec les partisans de la rue udpsienne reconnue très enthousiaste, exigeante et capricieuse.

Le Recteur de l’Université Mariste s’est prêté volontier à un jeu des questions et réponses en vue d’approfondir sa réflexion. Nous vous en livrons le primeur.

Rfmtv: A vous entendre, vous semblez pessimiste sur l’Union sacrée qui pourtant gagne des points sur terrain…

Pr B. Bolakonga : Je ne suis pas partisan de la photogrammétrie en fausse couleur. En réalité, les choses ne seront pas aussi mirobolantes que dans un conte de fée. Elles iront plutôt en se complexifiant et ce, crescendo…
Bemba, Katumbi et Bahati ne sont pas des enfants de chœur. Ils ont, chacun, de gros appétits insatiables, et ce sur plusieurs aspects. Seulement, les insatisfaits de l’action politique du probable futur gouvernement (qui a peu de chance à réussir) vont se jeter dans la rue contre ces leaders qui, eux aussi, ont des bases réputées assez brutes mais fidèles. Par ailleurs, comme l’a si bien relevé le Professeur Maindo, les transfuges FCC (assez nombreux, si pas majoritaires) entendent garder « leur » primature! En même temps, n’oublions pas que le Dragon FCC est en embuscade et tente de se reconstituer différemment. A la fin des comptes, une collusion entre les deux courants du Dragon (faussement donné pour mort) n’est point à exclure.

Rmftv : Un peu apocalyptique non, Professeur…

Pr B. Bolakonga: Hummm… Pas si sûr ! Tenez, on peut même imaginer de pires scénarios… Le comble risque bien de résider dans les intrigues à venir que dans « l’entente » actuelle. Et, je crains que le choix de JP Bemba et de M. Katumbi se révèle finalement comme des suicides politiques volontaires. La Fatshicratie pourrait simplement actionner sa nouvelle machine judiciaire (qui lui est toute acquise) pour éliminer dans les apparences de « l’Etat droit » ces potentiels prétendants aux prochaines présidentielles. Ce ne sont pas des dossiers qui leur manquent, chacun, en ce qui le concerne! Il suffira alors simplement de les exhumer ou de leur en créer de nouveau, et même à Bahati, quand on connait la tendance pathologique des hommes d’affaires congolais qui rechignent souvent à être corrects avec les différents services de l’Etat, tout en cumulant une série d’autres tares, surtout en matière de propriété… Il deviendra, de toute évidence, facile de les noyer, un peu comme on l’a fait avec Vital Kamhere. Mais c’est clair qu’une telle hypothèse serait explosive.

Rfmtv: Vous avez parlé du FCC qui serait en embuscade ! Comment interprétez-vous le silence de son autorité morale Joseph Kabila?

Pr B. Bolakonga: D’abord, ce n’est pas surprenant, il est bien dans son jeu habituel. Et… si tout ça était une stratégie obscure du roi de la ruse ? Le fermier barbu ? Jean-Vincent Holeindre (dans son ouvrage « La ruse et la force. Une autre histoire de la stratégie ») enseigne que ce que l’on ne peut obtenir par la force (brute), on le peut, subtilement, par la ruse (intelligence fine). Comprendre qui pourra…

Rfmtv: Que recommander aux acteurs qui adhèrent à l’Union sacrée ?

Pr B. Bolakonga : Chacun doit savoir se comporter et jouer… C’est d’ailleurs pourquoi on parle du « jeu politique ». Il s’agit des adultes vaccinés, je n’ai donc pas de conseils particuliers à leur prodiguer. Seulement, pour moi, cette Union sacrée (en réalité de plus en plus désacralisée) ressemble bien à une kermesse des diablotins où la vérité et la loyauté sont des concepts qui n’existent guère dans le lexique mental et comportemental des convives à ladite kermesse. Au moment du repas, chacun devrait, comme il est de coutume, en pareil milieu, savoir utiliser ses longues fourchettes avec énormément de prudence et de circonspection. Et dans les nombreuses promenades permises dans cet espace, il faut beaucoup de précaution…