Actualités

RDC: le FCC non concerné par la prestation de serment de trois magistrats de la cour constitutionnelle

RDC: le FCC non concerné par la prestation de serment de trois magistrats de la cour constitutionnelle

Une tension politique s’observe d’une part entre la parlement et le président de la République, et d’autre part le président de la République et le FCC. Des incompréhensions nées des ordonnances présidentielles du 17 juillet 2020 portant nomination de trois magistrats de la cour constitutionnelle.

Dans son communiqué du 20 octobre 2020, le front commun pour le Congo refuse de cautionner ce qu’il qualifie de violation intentionnelle et manifeste de la constitution. Il indique qu’il ne se sent pas concerné par la cérémonie irrégulière de prestation de serment projetée ce mercredi 21 octobre 2020, selon ses propres termes.
Par conséquent, le FCC indique que tous ses cadres évoluant au sein des institutions ne prendront pas part à la dite cérémonie.

Le front commun pour le Congo dénonce par ailleurs la violation intentionnelle du siège du parlement et appelle la population à se tenir prête pour résister et s’opposer à toute tentative de passage en force tendant à imposer le fait accompli d’une nouvelle cour aux ordres, partant à toute dérive dictatoriale.


Tout en appelant le président de la République au strict respect de son serment constitutionnel, le FCC dit prendre à témoin la communauté internationale pour constater la retenue dont il a fait montre dans ce dossier et de prendre action dans ce sens, action qui conforte l’état de droit et consolide la démocratie.

Jean Claude Fundi.