Actualités Réligion Social

RELIGION : Crise dans la communauté musulmane, la Tshopo s’est exprimée et choisi son camp.

RELIGION : Crise dans la communauté musulmane, la Tshopo s’est exprimée et choisi son camp.

Après les vives tensions qui se sont observées le 13 mai dernier à Kinshasa, date de la clôture du mois de ramadan, la communauté musulmane de la Tshopo choisit le camp de la légalité. Et ce, à travers son amir, le Cheik AMZA OYOKO, ce vendredi 21 mai, dans un point de presse qu’il a animé à Kisangani.

Cheik AMZA OYOKO, qui appelle les musulmans au respect du coran et de la loi de la République et condamne ces actes de vandalisme avec la dernière énergie, souhaite que la justice ne se limite pas à condamner les fauteurs de ces troubles, mais à creuser jusqu’à trouver les auteurs morals de ces actes ignobles.

«… Les principes de l’islam nous exigent le respect, étant donné que par définition, l’islam désigne la soumission totale…Ceux qui se prétendent musulmans, sont connus partant de leurs actes et doivent répondre de leurs actes devant la justice…Il ne s’agit pas ici seulement de fauteurs, mais aussi de leurs auteurs morales…Ceux-là, n’adhèrent pas à la thèse islamique…»

S’agissant du camp à choisir, cet amir appelle tous les musulmans à l’unité et au respect des prescrits coraniques et lance un message aux ‘’manipulateurs’’.

«…Nous avons toujours été respectueux du coran et des lois du pays, nous décourageons ceux qui soutiennent l’illégalité et les encourageons à revenir à la raison…Nous demandons également à ceux qui manipulent certains leaders de la communauté pour des fins politiciennes, d’arrêter et d’encourager l’unité…» 

Signalons que la communauté musulmane de la Tshopo se range derrière le camp du cheik Abdallah MANGALA qu’elle qualifie de légal.

Pour votre gouverne, la communauté islamique vit une période des troubles depuis quelques mois. Le camp du Cheik Dibondo ne considère plus le Cheik Abdallah comme son représentant. Cette frange accuse l’Iman Abdallah d’être à la base des troubles survenus au stade des Martyrs et qui ont conduit à la perte en vie humaine et de plusieurs biens matériels.

Trésor BOTAMBA