Actualités Social Santé

SECURITE : Le service de renseignement des FARDC a mis la main sur un féticheur présumé assassin d’un infirmier

SECURITE : Le service de renseignement des FARDC a mis la main sur  un féticheur présumé assassin d’un infirmier

C’est autour de midi que les responsables de ce service ont présenté ce prévenu criminel à la presse boyomaise.

Agé d’environ vingt ans, ce jeune homme qui se déclare féticheur a donné à boire à un infirmier de 29 ans connu sous le nom de Cédric, habitant la commune Kisangani.  Selon Monsieur Idi, accompagnateur de la victime, c’était le samedi 07 décembre vers onze heures que  ce féticheur est venu récupérer Cédric sous prétexte d’aller traiter son père qui serait malade et Cédric lui avait demandé de l’accompagner au point kilométrique six où se trouverait le malade. Et ils ont tous trois pris la même moto jusque chez le féticheur.

Arrivé là-bas, poursuit-il, le féticheur leur avait donné à tous le deux une substance liquide semblable au vin et son frère lui aurait de demandé boire aussi sans hésitation car lui ne pouvait pas l’induire en erreur. A l’en croire, Cédric aurait vidé son verre, et lui n’a pris qu’une partie et ensuite il s’est évanouit pour se retrouver le dimanche à l’hôpital. Et il n’était au courant de rien de tout ce qui s’est passé après.

Selon le témoignage du   féticheur et qui se nomme MASUDI, il est tradi-praticien et  travaille avec les documents lui octroyé par les services de l’Etat. Il reconnait cependant que son  ‘’client’’ a trouvé la mort juste après le traitement, car il serait venu pour un fétiche de charme connu sous le nom de ‘’ISENGE’’. Paniqué, il a loué un camion et un chauffeur et un convoyeur pour aller jeter son corps au point kilométrique 11 et lui aurait tranché la gorge pour mettre les services d’intelligences sur une mauvaise piste qui est celle de penser qu’il aurait été  égorgé par des bandits, avant de venir réanimer Idi et le jeter à son tour à coté de la mosquée  centrale.

Ce n’est que le lundi que les gens ont découvert le corps de l’infirmier, après quelques renseignements fournis par son frère qui l’a accompagné. L’un des complices (chauffeurs) a été aussi pris dans le même filet que ce prétendu féticheur  ou tradi-praticien.

Plusieurs questions se posent : qui de deux devrait traiter l’autre ? Si Monsieur CEDRIC est parti voir le féticheur pour se faire soigner, pourquoi sa cure a été aussi donnée aussi à son frère ? La parquet Générale de grande Instance de Kisangani où MASUDI et compagnons étaient acheminés par le TD (service d’intelligence des FARDC), trouverait certainement des réponses à ces questions.

Signalons que ce beau coup de filet du service d’intelligence des FARDC intervient  quatre jours environs après la parade mixte PNC-FARDC pendant laquelle le général Jonas KANAKANGE a demandé aux troupes de redoubler de vigilance.

 Trésor BOTAMBA