Actualités Social

SOCIAL : Les societés de téléphonie cellulaire se moqueraient – elles des congolais ?

SOCIAL : Les societés de téléphonie cellulaire se moqueraient – elles des congolais ?

C’est un constat fait par Maître Jean Claude KATENDE. Les société de téléphonie mobile offrent à un prix exhorbitant le service internet. C’est pour cette raison que Jean Claude KATENDE a lancé la campagne de boycott de l’internet des sociétés de téléphonie cellulaire Airtel, Vodacom, Orange et Africel dénommée « Jeudi 09 avril 2020 : journée sans internet ou journée d’indignation contre Airtel, Vodacom, Orange et Africel »

C’est depuis  près d’une semaine que cette campagne a été lancée. Elle est destinée à contraindre ces sociétés à baisser le prix de l’internet pour permettre à plus de congolais de communiquer et de partager les informations pendant cette période de crise provoquée par le Coronavirus.

« Le constat est que malgré la crise du coronavirus qui a fait perdre à beaucoup de congolais leurs travail et sources de revenus, ces sociétés continuent à maintenir des prix exorbitants de leurs services, asphyxiant davantage les populations déjà appauvries ».

L’initiateur de cette campagne a constaté que la société vodacom a répondu indirectement à cette campagne. Elle a baissé le prix d’un GB, acheté via l’application Mpesa, qui coûte un dollars américain, de 1800 FC à 1745 FC. Elle a réduit de 55 FC.

Pour lui « La réduction faite par Vodocom est un mépris pour les congolais ».

« Cette réduction montre la sensibilité de Vodacom à la campagne, mais elle est un véritable mépris vis-à-vis des congolais. Cette réduction ne change fondamentalement rien dans la vie des congolais. Nous voulons une baisse de prix qui allège la souffrance des congolais. Nous considérons qu’il n’y a pas eu réduction »

Constatant que ces sociétés accusent une certaine indifférence face à ce cri de détresse, l’organisateur maintient le mot d’ordre pour ce jeudi 9 avril 2020. Le jeudi 09 avril 2020 devra être  une journée sans internet et il demande aux utilisateurs de ce servive de refuser d’acheter les mégas ou le service internet offert aux prix exorbitants par ces sociétés.

La rédaction.