Actualités Social

TANGANYIKA : Près de 1500 cartons de liqueur forte incinérés à Kalemie

TANGANYIKA : Près de 1500 cartons de liqueur forte incinérés à Kalemie

Cette décision a été retenue lors d’un conseil des Ministres présidé par le Gouverneur Zoé Kabila sur la prohibition de commercialisation de ces produits en date du 27 avril 2020. La décision d’incinération a été reprise dans l’arrêté interministériel portant interdiction de fabrication, commercialisation et consommation de boissons fortement alcoolisées. Il a été décidé d’incinérer environs 1500 cartons contenant chacun 24 bouteilles de produits alcooliques à forte dose.

Un moratoire de deux semaines a été donné aux dépositaires et revendeurs de ces produits avant d’être traqué jusqu’à leur retranchement final, qui chute ce jour à cette destruction.

L’opération s’est déroulée le samedi 23 mai en présence du Ministre de l’intérieur, le Ministre près le Gouverneur et les membres du comité provincial de sécurité.

Jean-Pierre KITWANGA NYEMBO, Ministre provincial près le Gouverneur estime que ces produits alcooliques seraient à la base de plusieurs dérapages de la part des jeunes et c’est là la source même de l’insécurité.

Après les différentes concertations avec les différentes couches de la population, le gouverneur de province, Zoé KABILA MWANZA MBALA a jugé bon d’interdire toute fabrication, vente et consommation des boissons fortement alcoolisées communément appelé « zododo » ou « supu na tolo » qui sont à la base de la destruction de la jeunesse de sa juridiction. Cette décision a été prise  en commun accord avec son gouvernement.

«...Tous celui qui sera attrapé entrain de fabriquer ou vendre ce produit, subira non seulement la rigueur de la loi mais aussi la fermeture de sa boutique, même si d’autres produits y sont vendus…»*
Souligne Jean-Pierre KITWANGA, ministre provincial près le gouverneur.

Selon les autorités, cette première incinération est une interpellation pour tous les commerçants et consommateurs de ces produits qui devront abandonner le trafic de ces produits.

Par ailleurs, le gouvernement provincial met en garde les récidivistes, car revendeurs et consommateurs seront les prochaines cibles et subiront la rigueur de la loi.

Victor-Bertrand LUSANGI / Kalemie