Actualités Social

Tshopo : acte de vandalisme du restaurant Patmos, mise au point de la PNC.

Tshopo : acte de vandalisme du restaurant Patmos, mise au point de la PNC.

La toile a vibré dans la nuit du samedi au dimanche avec l’information selon laquelle le restaurant Patmos avait été pillé vers 20 heures 30 par les éléments de la Police Nationale Congolaise qui effectuent des patrouilles en cette période de couvre – feu. Afin d’éclairer l’opinion, le Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise en Province de la Tshopo ad intérim, le Commissaire Supérieur Principal BONSANGE EOLO Gérard, a fait une mise au point dont copie est parvenue à la rédaction de la rfmrv.net.

Selon ce communiqué, en date du 01 Janvier 2021, Monsieur Soleil MOSINDO, député provincial honoraire de la Tshopo et tenancier d’un restaurant-bar sis rond-point SGA, Commune Makiso, a fait obstruction à la mission de la Police qui pourtant, a agi dans le strict respect de sa mission régalienne, en faisant respecter et appliquer les instructions du Chef de l’Etat à propos du couvre-feu et mesures barrières contre la deuxième vague de la pandémie COVID-19.

Contrairement aux allégations évoquées par les images et vidéos circulant dans les réseaux-sociaux, Monsieur le Commissaire Provincial explique qu’il a procédé, de 21h 10 à 21h 30, à un briefing à l’intention des Commandants et Policiers sur la discipline à observer pendant l’opération, et à 21h 40, les équipes ont quitté l’Etat-major du Commissariat Provincial pour se diriger vers les différents points-chauds de la Ville.

« …A cette heure, tous les tenanciers retardataires des bars et restaurants avaient déjà fermé sans hésiter leurs installations à l’arrivée de la Police sauf celle du député honoraire Soleil MOSINDO, qui malgré la sommation faite au gérant afin de fermer sa boite, s’est opposé aux ordres de la Police et tabassé même les Policiers, alors qu’il faisait déjà 22h 05’. Etant donné que la force reste à la loi, la Police s’est imposée en faisant sortir de force, les occupants déjà en étant d’ébriété de la boîte. Poursuivant ses actes de barbarie qui n’augure pas l’honneur d’un bon citoyen, il a encore aujourd’hui le 02 Janvier 2021 vers 06h du matin, au même endroit sus indiqué, incité les jeunes désœuvrés et les motards à troubler l’ordre public en jetant des projectiles contre les éléments de la Police de passage. Un député honoraire et notable de son état, censé prêcher par l’exemple, s’illustre dans la manipulation de ces jeunes pour défier l’Autorité de l’Etat… », peut on lire dans ce communiqué de la Police Nationale Congolaise.


De ce fait, conclut le communiqué, la Police Nationale Congolaise en Province de la Tshopo, ne ménagera aucun effort pour continuer à faire respecter avec rigueur, les instructions de la hiérarchie ayant trait aux mesures barrières et au couvre-feu.

Dans un article paru ce samedi dans la matinée dans depechesdelatshopo.net, Soleil Mosindo Ngandi, député provincial honoraire, dénonce ce qui s’est passé dans la soirée du vendredi 1er janvier 2021 au sein de son établissement. Selon lui, la police a pillé le restaurant Patmos à 20h40. Selon le même article, un enfant de Soleil Mosindo a été enlevé et sa femme arrêtée, puis relaxés plus tard dans la nuit. Soleil Mosindo Ngandi promet de saisir la justice notamment l’auditorat militaire pour que les auteurs de ces actes soient poursuivis et sanctionnés. Il déplore le débordement de quelques éléments de la PNC chargés de faire respecter le couvre-feu.

La rédaction