A Kisangani et à Buta, les grandes artères ont été inondées ce mercredi 5 octobre 2022 par les blouses blanches. Ce sont les médecins qui reviennent à la charge quelques mois après avoir déposé leur mémorandum. Dans les deux villes, les médecins réclament la prise en compte de leurs revendications par le gouvernement de la République Démocratique du Congo.


A Kisangani, un deuxième mémorandum a été déposé par le SYNAMED, Syndicat National des Médecin, à la gouverneure Madeleine NIKOMBA SABANGU pour demander ou mieux implorer son implication pour trouver une issue à cette situation. Ce mémorandum a été réceptionné par le Vice – Gouverneur Paulin LENDONGOLIA, au nom de S.E Mme le Gouverneur de Province, en mission de service à Kinshasa. Il a promis de transmettre au Gouvernement de la République pour disposition utile, en leur rassurant que le premier Ministre qui a reçu tout récemment la délégation des Médecins, accorde une attention particulière à leurs revendications.

A Buta, c’est également le Vice – Gouverneur, Christophe KONDANGA LEMONDE, qui a réceptionné le mémorandum lui présenté par le Dr ASUNGAGI EDIKALINDE, Secrétaire Exécutif du SYNAMED Bas – Uélé, au nom du Gouverneur de la province du Bas – Uélé, le Professeur Jean Robert NZANZA BOMBITI. Le porte–parole des médecins a remercié l’Autorité Provinciale pour son sens de responsabilité avant de lui remettre le mémorandum. L’exécutif Provincial, recevant le document, a promis de transmettre leurs revendications à qui de droit pour une réponse satisfaisante.
Alignement, grade et salaire, logement, transport, admission sous statut, mécanisation, soins de santé, retraite honorable et frais de funéraire, ce sont là quelques points relatifs aux revendications des médecins.
L’on retiendra que ça fait près de trois mois que les médecins sont en grève. Les médecins souhaiteraient que le Gouvernement central applique les accords du 03 Août 2021.

La Rédaction