Actualités Social

Tshopo : Crise à la division des transports et communication, le chef de division étale des vérités

Tshopo : Crise à la division des transports et communication, le chef de division étale des vérités

Dans un communiqué de presse dont une copie est parvenue à la rédaction de la rfmtv.net, Jean Marie Daruwezi, chef de division des transports et communication, sort de son silence au regard de la crise qui secoue ces derniers temps son institution et parle d’une guerre contre un réseau mafieux organisé en matière de détournement des deniers publics. Sans aller par le dos de la cuillère, Jean Marie Daruwezi souligne que son péché est celui de toujours obéir au mot d’ordre du changement de mentalité.

« Pour m’être érigé en barrière au réseau mafieux, mes collaborateurs organisés en matière du détournement de deniers publics par l’émission des documents parallèles et le coulage des recettes, je suis devenu la bête noire à abattre à tout prix », déclare le chef de division des transports et communication.

Il indique que depuis 2013, ce groupe qu’il qualifie de mafieux tisse une toile d’araignée pour l’écarter de son chemin en induisant en erreur les différents Chefs qui se sont succédés à la tête de l’exécutif de la Province Orientale et la Province de la Tshopo. Ce dernier déclare que cette attitude lui a valu quelques fois des mesures conservatoires de suspension préventive.

Le chef de division des transports et communication accuse ses protagonistes de détenir encore des imprimés de valeur parallèles dont la perception échappe au trésor public de la Province et du gouvernement central.

Depuis un certain temps, la crise persiste au sein de la division des transports et communication. Une crise qui oppose le chef de division à certains agents. Chose qui a conduit à l’interpellation de ces derniers.

Jean Claude Fundi