Actualités

TSHOPO : «  La 8ième session du concours spécial d’accès au corps des inspecteurs de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel lancé à Kisangani »

TSHOPO : «  La 8ième  session du concours spécial d’accès au corps des inspecteurs de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel lancé à Kisangani »

La formation des lauréats de la 8 éme session du concours spécial d’accès au corps des inspecteurs de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel a  été lancée le mardi 30 Octobre par le directeur de cabinet du ministre provincial en charge de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel. La cérémonie y relative s’est déroulée en la la grande salle des réunions de l’Institut du Mont Kitenge. C’est dans le cadre de l’amélioration du système éducatif congolais que le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel s’est doté d’une stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation dans l’amélioration de la qualité des apprentissages. A en croire l’inspecteur provincial de l’enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel, avant d’être admis à titre provisoire ou définitif dans le corps des inspecteurs de l’enseignement tout lauréats est soumis à un stage probatoire dont les modalités d’organisation sont fixées par le ministre ayant en charge l’enseignement primaire, secondaire et professionnel dans ses attributions. Marcel LONJI a profité de cette occasion pour lancer un cri de détresse aux autorités provinciales pour la prise en charge des lauréats venu des différents territoires.

«…qu’il vous plaise de savoir que cette formation n’est pas financée par les instances nationales et que nos regards se sont tournés vers le gouvernement provincial… Si nous avions résolu le problème de logement de stagiaires venus de l’intérieur de la province, c’est grâce aux chambres disponibles sur le site…Il convient de noter que les stagiaire n’ont ni carnets pour prendre note, ni des pauses – café, ni pauses-repas et les formateurs n’ont pas de primes…. » , a –t-il conclut.

Cette formation a été officiellement lancée par le directeur de cabinet du ministre provincial de l’EPSP, qui a promis l’accompagnement du gouvernement provincial à travers son ministère. Il a profité de cette occasion pour prodiguer quelques sages conseils aux lauréats en ces termes ;

« …Je vous invite à capitaliser les compétences qui vous seront interférées afin d’être utiles et compétitifs à la république, en général, et à la province de la Tshopo, en particulier… Le chemin que vous aviez mené jusqu’à votre admission au corps des inspecteurs est certes long et probablement jonché d’embuches et que cela ne vous démotive pas…Soyez rassuré que vous n’êtes pas abandonné à vous-même, et vous pouvez compter sur l’accompagnement de l’ensemble du gouvernement provincial dont les portes resteront chaque fois ouvertes tout au long de votre formation… ».

Sept mille lauréats sont concernés   par cette formation initiale pour toutes les quarante trois provinces éducationnelles de la RD Congo. La province éducationnelle Tshopo 1 compte 95 lauréats venus des territoires de Bafwasende, Banalia, Ubundu et de la ville de Kisangani. Parmi eux 2 lauréates de la maternelle, 41 du primaire dont 12 femmes et 52 au secondaire dont 8 femmes. La seconde partie du stage sera essentiellement pratique et elle va consister à descendre dans les écoles et initier les stagiaires à la pratique professionnelle en situation réelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.