Actualités Politique

Tshopo : la communauté ISONGA SONGA TOPOKE exige le retrait de la motion de censure contre le gouvernement provincial.

Tshopo : la communauté ISONGA SONGA TOPOKE exige le retrait de la motion de censure contre le gouvernement provincial.

Dans une déclaration à la presse ce mercredi 24 juin, l’association sans but lucratif ISONGA SONGA TOPOKE, tribu dont le gouverneur de province est originaire, exige des députés signataires de la motion de censure contre le gouvernement provincial le retrait pur et simple de cette dernière pour la stabilité des institutions provinciales en cette période d’urgence sanitaire décrétée par le chef de l’Etat.
Cette communauté originaire de la province de la Tshopo rappelle aux députés provinciaux signataires de la motion de censure que le peuple TOPOKE qui selon son propre terme victime de leur stigmatisation, dispose en son sein des filles et fils de grande valeur au service de la nation congolaise et du monde entier. Elle se dit en outre réservé de traduire en justice toute personne qui porterait atteinte à son honneur et à sa dignité.

Le peuple TOPOKE réuni au sein de la grande famille Isonga Songa, se dit suivre avec regret et consternation le dépôt de la motion de censure initiée par un groupe de députés provinciaux exigeant le départ du gouverneur de province et toute son équipe. Il se dit après avoir parcouru ladite motion, relevé le lien établi par les députés signataires de cette motion, entre ce qu’ils appellent gestion calamiteuse des finances de la province et l’appartenance tribale du gouverneur de province. Pour le peuple TOPOKE, cette affirmation constitue une stigmatisation, une diabolisation et une provocation en son endroit.

L’association socio-culturelle ISONGA SONGA TOPOKE demande enfin au chef de l’Etat d’accorder une attention particulière à ce qu’elle qualifie des manoeuvres des certains politiciens qui cherchent, à en croire ses dires, la déstabilisation du pays.

Le gouvernement de la province de la Tshopo est visé par une motion de censure. Motion signée par 8 députés provinciaux et déposé lundi 22 juin 2020 au bureau de l’assemblée provinciale. Ces députés provinciaux reprochent à Louis-Marie Wale Lufungula la gestion calamiteuse de la province ainsi que la dilapidation des finances publiques. Ces élus du peuple accusent également l’autorité provinciale de l’inertie et gestion calamiteuse des finances publiques.

Jean Claude Fundi.