Actualités Social

TSHOPO : « La session de septembre est ouverte ce 01 Octobre à l’Assemblée provinciale de la Tshopo »

TSHOPO : « La session de septembre est ouverte ce 01 Octobre à l’Assemblée provinciale de la Tshopo »

La session parlementaire de septembre 2018 a été ouverte le lundi 1er octobre à l’Assemblée Provinciale de la province de la Tshopo. La cérémonie de la rentrée parlementaire a été lancée par le président ad intérim de l’organe délibérant provincial, en présence du gouverneur de province, des membres du gouvernement provincial ainsi que des plusieurs invités. C’est parti avec cette session de septembre, essentiellement budgétaire qui du reste, la dernière pour cette législature vu les élections du 23 décembre qui pointent à l’horizon. Dans son discours d’ouverture, le président ad intérim de l’Assemblée Provinciale de la Tshopo rappelle quelques matières qui sont attendues au cours de cette session. « …Ainsi donc les matières entendues ce jour sont : la présentation de rapport de vacances parlementaires traduisant les préoccupations de population, présentation et adoption du projet d’édit budgétaire de la province exercice 2018-2019, le contrôle parlementaire, la lutte pour éradiquer les arriérés parlementaires, la production législative … » , a-t-il conclut.

Vu la nature de cette session qui est essentiellement budgétaire, le président ad intérim de l’Assemblée Provinciale invite le gouvernement provincial à déposer dans le délai le rapport de la gouvernance de la province de la Tshopo afin d’évaluer la rationalité de son programme d’action depuis son investiture. Il a également demander au gouvernement provincial, la présentation du rapport d’exécution du premier semestre du budget de la province exercice 2018 mais aussi le budget provincial pour l’exercice 2018-2019. Honorable Senghor AGBODOU a également rappelé au gouvernement provincial ce qu’il devrait faire.

«…Pour l’exécutif provincial, je vous exhorte en outre à entreprendre des actions concrètes pour la population car son destin repose entre ses mains. La tache que vous avez de diriger la province comme la nôtre, vous expose à des contradictions, suspicions inutiles…et ne vous laissez pas affecté, mais prenez de la hauteur car les attentes de la population sont nombreuses … »

Par ailleurs, les députés provinciaux devront doter la province d’un budget afin de lui permettre l’exécution de son programme d’action. Cette session est la deuxième de l’année 2018 après celle de mars.