Politique

TSHOPO : Le Directeur Général à l’intérim de la DGRPT n’a que 48 heures pour se disculper face aux députés provinciaux

TSHOPO : Le Directeur Général à l’intérim de la DGRPT n’a que  48 heures pour se disculper face aux  députés provinciaux

Le Directeur Général a.i de la DGRPT, Direction Générale des Recettes de la Province de la Tshopo, a sollicité et obtenu 48 heures afin de répondre aux différentes préoccupations des députés provinciaux. C’est à l’issue de la question orale et débat introduite le 15 mai dernier par l’honorable Thomas MESEMO et adressée au directeur ad intérim de la Direction générale des recettes de la province de la Tshopo que la plénière de ce mardi 20 mai s’est tenue.

Dans la motivation de son action parlementaire, l’élu d’Ubuntu a estimé que la régie des recettes de la province de la Tshopo a dans un passé récent démontré ses performances dans la maximisation des recettes et que ces derniers temps il y aurait une chute inquiétante. L’honorable Thomas MESEMO indique que ses recettes ont atteint à un certain moment plus de 700 million de francs congolais par mois. D’où la raison de se poser des questions sur les contre-performances. Ainsi donc, le député provincial Thomas MESEMO résume ces préoccupations en cinq questions dont en voici un extrait.

« …1. Fournissez les preuves de payement à la banque des grosses recettes perçues auprès de grandes sociétés, agences et Etablissement ci-après : Sotexki, Bralima, Bego Congo, Afro-americana, Ets Lotus, African Foods, Socimex, CFT, PHC Lokutu, Airtel, Vodacom, Agence ATA, FPVV de 2017 à ce jour, 2. Que le DG de la DGRPT dresse la situation fiscale de 2017 à nos jours des entreprises d’exploitation forestière ci-dessous opérant dans la province de la Tshopo en mettant en exergue la superficie de chacune d’elles, les montants ordonnancés et les montants payés en joignant les extraits bancaires témoignant le versement de différent payement. Il s’agit de SODEROR, ITB, la FORESTIERE DU CONGO, BEGO CONGO, MANIEMA-UNION,….»

 En dehors de cinq questions adressées par l’initiateur de la question orale avec débat, près de dix autres députés ont à leur tour soumis à l’appréciation du Directeur Général a.i de la DGRPT plusieurs autres questions troublantes qui touchent le fonctionnement et la perception des taxes par cette régie provinciale.

Après avoir sollicité et obtenu de la plénière 48 heures afin de répondre aux différentes questions des honorables députés, le DG a.i de la DRPT apprécie la démarche des députés provinciaux et promet de fournir des réponses appropriées à leurs préoccupations.

« …C’est normal que les députés provinciaux fassent un contrôle citoyen sur tous ce qui se passe en province principalement à la Direction Générale des Recettes de la Tshopo… ça démontre leur souci de connaitre la santé financière de la Province…»

En ce qui concerne son sort, à lui d’ajouter qu’il compte terminer avec ce dossier au parlement pour voir après s’il peut démissionner ou non.

Selon l’initiateur de la question orale avec débat, les performances jadis applaudies de la DGRPT appartiennent désormais au passé et sont devenues inatteignables sinon irréalisables voire impossible.

Il sied de noter que le même DG a.i. a été interpellé le 2 novembre 2018 par l’ancienne législature pour les mêmes questions sur le fonctionnement de cette régie. Il est également à noter que l’intérim de Monsieur Aimé PENGE dure depuis le 25 octobre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.