Social

Tshopo : « Le groupe du travail genre et élection lance une campagne sur l’éducation civique et électorale sensible au genre dans la province de la Tshopo. »

Tshopo : « Le groupe du travail genre et élection lance une campagne sur l’éducation civique et électorale sensible au genre dans la province de la Tshopo. »

Le groupe du travail genre et élection a procédé le samedi 20 Octobre au lancement de la campagne sur l’éducation civique et électorale sensible au genre dans la province de la Tshopo à l’intention des structures des femmes de la ville de Kisangani, ainsi que les responsables de confessions religieuses. La grande salle de la cathédrale notre dame du très saint Rosaire a servi de cadre à cette matinée. Dresser un état de lieu et le bilan de la participation politique de la femme dans la province de la Tshopo sont au cœur de cette campagne.

Dans son exposé sur l’état de lieu de la participation politique de la femme dans la province de la TSHOPO, Albertine LIKOKE, l’une des intervenantes à ces échanges, a souligné que le bilan de la participation politique de la femme dans la province de la Tshopo demeure négatif. Afin de pallier à cette situation surtout en cette période pré-électorale, cette dernière évoque quelques stratégies pour que la femme candidate emporte les élections qui pointent à l’horizon.

« La stratégie que je peux donner aux femmes candidates c’est de s’ouvrir, qu’elle sorte du silence…Au-delà de cela, que la communauté aussi se mobilise autour d’une candidature féminine compétitive…Il faudrait que ce sois une femme qui mérite, qui a des compétences de remplir correctement son rôle une fois élue. »

Pour sa part, madame Charlie ANDIRU, coordonnatrice du groupe de travail genre et élection, parle des motivations de l’organisation de cette matinée.

« Le premier axe : éducation civique et électorale sensible au genre, afin de mobiliser les hommes et les femmes au tour d’une candidature féminine lors des élections qui pointe à l’horizon, et ce, conformément au calendrier électoral promulgué par la CENI. Deuxième axe : renforcement des capacités de femmes politique enfin que ces dernières soient compétitives et capables d’affronter les élections têtes hautes et gagner plus de 30% de sièges tant à la députation provinciale qu’à la députation nationale… »

Bernadette FURAHA, ministre provincial du genre, famille et enfant, salue l’initiative du GTGE et encourage les femmes candidates qui se sont lancées dans la bataille électorale.

« …C’est le moment pour nous les femmes de fédérer nos efforts et compétences comme le Groupe de Travail Genre et Election (GTGE) de la Tshopo afin de briser la peur, sortir de la sous estimation et manifester nos ambitions politique clairement … »

Le groupe de travail genre et élection a été mis en place le 28 Novembre 2017. Il vise à accompagner les femmes de la province de la Tshopo au processus électoral en cours afin de relever le défi de la sous représentation des femmes aux institutions publiques et politiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.