Social

TSHOPO : Le GTDE veut amener la population à un vote responsable.

TSHOPO : Le GTDE veut amener la population à un vote responsable.

La surveillance électorale et le vote responsable étaient au centre d’un forum citoyen organisé le jeudi 11 octobre par le groupe de travail sur la décentralisation et les élections à l’intention des membres des différentes organisations de la société civile, des mouvements des jeunes, des organisations paysannes et les candidats aux élections provinciales et nationales. La salle de réunion du centre de pastoral a servi de cadre à cet échange. C’est dans le souci d’amener la population de la ville de Kisangani, en particulier, et celle de la Tshopo, en général, à un vote responsable que le groupe de travail pour la décentralisation et les élections multiplient les campagnes de sensibilisation auprès de différentes couches de la population.

Dans sa communication, le professeur Louis-Marie MUSAU s’est penché sur les mécanismes de lutte contre la fraude électorale et a appelé les principaux acteurs du processus électoral à la vigilance.

« Il faudrait que les candidats…les partis et regroupements politiques soient vigilants et par mécanisme de vigilance, je vois la période pré-électorale. C’est de suivre déjà l’affichage des listes provisoires pour savoir qui est repris et qui n’est pas repris. Le jour de la campagne électorale, c’est de pouvoir être sur le même pied d’égalité par ce que nous aurons à faire aux candidats de la majorité et de l’opposition. Il faudrait que tous le monde soit traité de la même façon et qu’il y ait aussi des témoins mobilisés par les partis politiques le jour du scrutins proprement dit pour éviter la manipulation et le bourrage des urnes…Et le jour de scrutin lui-même, les témoins doivent être là pour signer les procès verbaux…Et voir même l’étape suivante celle d’assister aux compilations des données…  », a conclu le Professeur Louis Marie MUSAU.

Pour sa part, le chef de travaux Bibiche SALUMU, chargée des projets au sein du Groupe de Travail sur la Décentralisation et les Elections, a souligné que ce forum visait à outiller les participants de certaines notions afin de bien mener le monitoring électoral. Cette dernière estime qu’ « Aujourd’hui, il y a eu trop des contestations au tour du caractères inclusif, participatif du processus électoral. Alors il était pour nous question d’amener les gens à dénicher quel est le profil d’un bon candidat et le rôle d’un député, et comment faire à ce qu’il y ait transparence pour éviter le fraude. Voilà ce qui était essentiel pour nous », a-t- elle conclu.

Les participants quand à eux saluent l’initiative du groupe de travail sur la décentralisation et les élections. Ils estiment que les notions apprises dans cet atelier sont appropriées pour les enjeux du temps et pensent que si celles – ci sont mis en pratique, les élections seront crédibles.

La république démocratique du Congo est en plein processus électoral qui devra déboucher sur les élections du 23 décembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.