Actualités Enseignement

Tshopo : les professeurs de l’Université de Kisangani déclenchent une grève illimitée

Tshopo : les professeurs de l’Université de Kisangani déclenchent une grève illimitée

Réunis en assemblée générale extraordinaire ce samedi 8 août, l’association des professeurs de l’Université de Kisangani a réexaminé l’accord du 13 octobre 2017 entre les professeurs et le gouvernement de la République, accord ayant trait sur un certain nombre des sujets relatifs à l’amélioration des conditions salariales et sociales des enseignants.

L’association des enseignants de l’université de Kisangani estime que la situation de l’enseignant, déjà précaire, ne fait que s’empirer au regard du traitement discriminatoire. Il s’agit de traitement dans les revendications et dossier des promotions, la répartition des allocations liées au transport et loyer des professeurs au sein de l’ESU ainsi que du prélèvement de l’IPR sur ce qu’elle qualifie de salaire dérisoire.

Les enseignants de l’université de Kisangani constatent que le gouvernement n’ayant pas la volonté politique de répondre à leurs revendications, décident de reprendre la grève illimitée jusqu’à la satisfaction des revendications et l’obtention du salaire de 5 000 dollars américains par mois pour les professeurs associés.

L’accord entre professeurs et le gouvernement repose sur la mécanisation des nouveaux docteurs à thèse et la régularisation en grade du personnel, le paiement de trois paliers devant permettre la récupération du pouvoir d’achat perdu dans la dépréciation du franc congolais, le remboursement du trop perçu aux bénéficiaires des véhicules, la livraison des véhicules aux 17 professeurs qui n’ont jamais été servis ainisi que l’application de la loi cadre n° 14/004 du 11 février 2014 de l’enseignement national notamment l’élection des autorités académiques mais aussi le manque à gagner sur le montant payé par les étudiants soit 920 francs congolais par rapport au taux de 1420 francs congolais fixé par le budget 2018.

Jean Claude Fundi