Actualités Médias Politique

Tshopo : l’exécutif provincial présente des excuses publiques aux députés provinciaux

Tshopo : l’exécutif provincial présente des excuses publiques aux députés provinciaux

C’est le conseiller politique du gouverneur Louis-Marie Walle Lufungula qui a au nom de son chef, présenté des excuses aux députés provinciaux au cours du journal radio de 6h30 sur les ondes de la RTNC Kisangani ce mercredi 3 juin 2020.

Ces excuses font suite à une intervention d’un attaché de presse du gouvernorat dans les réseaux sociaux attribuant le blocage du décollage de la province aux députés provinciaux. Des révélations qui ont créé un tolée général  sur la toile et dans les salons politiques.

Pour Jean Marie Mbogie, conseiller politique du gouverneur de province, l’autorité provinciale regrette le comportement de son agent.

« L’autorité Provinciale regrette amèrement le comportement de son agent Dady Alifi », a lâché ce proche du gouverneur de la Province de la Tshopo.

Et de poursuivre :

« nos élus provinciaux sont l’émanation de la population, de la volonté populaire. Ces personnes méritent respect et considération. Je m’adresse au nom de l’autorité provinciale en ce moment, pour présenter les excuses aux députés provinciaux ».

A l’en croire, les bonnes relations entre les deux institutions provinciales doivent être privilégiées car la population est impatiente de voir le développement de la province.

Jean Marie Mbogie sollicite pour ce faire, l’indulgence du bureau de l’Assemblée provinciale ainsi que des honorables députés provinciaux pour ce qu’il qualifie de comportement indigne qu’a affiché le journaliste Dady Alifi attaché de presse au gouvernorat.

Pour rappel, Dady Alifi Amacho, journaliste à la RTNC Kisangani et attaché de presse au gouvernorat de la province de la Tshopo a été notifié mardi 2 juin 2020 par le directeur de cabinet du gouverneur de province, de l’annulation de son affectation provisoire  au gouvernorat de province ainsi que la fin de ses prestations au sein du service de presse du cabinet du gouverneur de province. Une sanction qui intervient 24 heures après une intervention du journaliste dans un groupe WhatsApp au sujet du blocage du développement de la province imputé aux députés provinciaux.

Jean Claude Fundi