Actualités Politique

Tshopo : présentation du projet d’édit portant reddition des comptes exercice 2019, le Gouvernement provincial boude la plénière.

Tshopo : présentation du projet d’édit portant reddition des comptes exercice 2019, le Gouvernement provincial boude la plénière.

Situation inédite ce mardi 8 décembre 2020 à l’assemblée provinciale de la province de la Tshopo. A la base, la plénière consacrée à la présentation par le ministre provincial des finances du projet d’édit portant reddition des comptes exercice 2019 n’a pas eu lieu. Le ministre provincial des finances ainsi que les autres membres du gouvernement provincial ne se sont pas présentés à la plénière de ce jour.

Selon honorable Theouvel LOTIKA, président de la commission politique, administrative et juridique, il était question que ce mardi 8 décembre le ministre des finances présente le projet d’édit exercice 2019 devant les députés provinciaux.


« …l’invitation a été envoyée puis accusé réception mais hélas, nous avons constaté aujourd’hui qu’aucun membre du gouvernement n’est arrivé et aucune explication. La plénière était prévue à 10 heures. Jusqu’à 12 heures personne n’est arrivé, et le président ainsi que les membres du bureau sont entrés et la plénière a débuté. La plénière a constaté l’absence des membres du gouvernement et a dressé un PV de carence de constat afin de signifier que même le gouvernement était atteint mais a brillé par son absence », explique le député Theouvel Lotika.

Ce député provincial élu de la ville de Kisangani se pose tout de même la question de savoir comment se passera la plénière de ce mercredi 9 décembre 2020 consacrée à la présentation du projet d’édit budgétaire 2021par le gouverneur de province.


A l’en croire, au préalable le projet d’édit pour la reddition des comptes exercice 2019 devrait être examiné.

Theoveul Lotika


« … à notre niveau nous avons fait ce constat et la plénière a décidé que l’on fasse des recommandations qui seront traitées et adoptées à la plénière la plus proche », conclu l’honorable Theouvel Lotika.

La province de la Tshopo traverse une crise institutionnelle au lendemain du vote de la motion de censure contre le gouverneur de province Louis-Marie Walle Lufungula le 25 juin dernier, couplé de la mise en accusation de ses deux ministres.
Il convient de noter que depuis un certain temps, les esprits se sont calmés et l’assemblée provinciale a réceptionné le projet d’édit budgétaire 2021 et compte l’examiné pour adoption.

Jean Claude Fundi