Actualités Social Economie

Tshopo: Qu’en est- il du mot d’ordre de grève des opérateurs économiques ?

Tshopo: Qu’en est- il du mot d’ordre de grève des opérateurs économiques ?

Indignés par ce qu’ils appellent tracasseries de tout genre, les opérateurs économiques de la province de la Tshopo réunis au sein de la Fédération Nationale des artisans, petites et moyennes entreprises du Congo, FENAPEC en sigle, ont à l’issue d’une assemblée Générale convoquée le samedi 14 mars dernier projeté un mouvement de grève ce 18 mars sur toute l’étendue de la ville.

La FENAFEC a officiellement tenu informé l’autorité urbaine de l’activation de cette mesure le lundi 16 mars dernier.

Selon une source proche de cette structure syndicale, les opérateurs économiques ont décidé de suspendre leurs activités jusqu’à nouvel ordre dans la perspective d’obtenir gain de cause.

Qu’en est – il de la grève  ?

Pendant la ronde que nous avions faite, il s’est observé un respect apparent de cette mesure. Certaines boutiques n’ont pas ouvert, la majorité d’ailleurs et certaines n’ont pas obtempéré, autant pour les pharmacies.

Quasiment toutes les agences de transports terrestres n’ont pas ouvert. Notre source nous a renseigné aussi que des gros camions se sont arrêtés à partir du point kilométrique 21, jusque dans la ville chacun, au niveau où la date du 18 mars les a trouvé.

Selon le coordinateur de FENAPEC, Michel KABUYAYA, ceux qui n’obtempéreront pas seront frappés par le règlement d’ordre de la structure.

Il reste de savoir si tous ceux qui ont ouvert font partis de la FENAPEC .

Signalons que cette structure syndicale des opérateurs économiques aurait amorcé des négociations avec les autorités provinciales pendant huit mois sans succès sur les tracasseries dont ils sont « victimes » depuis plusieurs années.

*Tresor BOTAMBA*