Actualités Enseignement

Université de Kisangani : les professeurs renoncent de la main droite ce qu’ils demandent de la main gauche.

Université de Kisangani : les professeurs renoncent de la main droite ce qu’ils demandent de la main gauche.

Pour pallier à la revendication des étudiants de l’Université de Kisangani qui exigent la réduction à la baisse des frais académiques, l’association des professeurs de l’université de Kisangani, APUKIS, à décidé, dans une déclaration lue devant la presse ce mardi 07 janvier 2020 par son secrétaire rapporteur Grison KAKUMBI, de renoncer à la prime locale. En dehors du salaire que les enseignants reçoivent, l’université verse également une prime aux enseignants.

En plus de cette décision, les professeurs de l’UNIKIS se sont également retirés du conseil des partenaires COPA mais aussi exigent un salaire décent de la part du gouvernement congolais.

L’association des professeurs de l’université de Kisangani étaient en assemblée générale extraordinaire ce mardi 07 janvier 2020, pour évaluer la situation du 06 et 07 janvier 2020 face au mouvement des étudiants. Ils ont observés des actes de barbarie ayant entraîné des agressions physiques, morales et des dégâts matériels importants. Considérant ces actes de barbarie, les professeurs de l’UNIKIS ont pris la décision de suspendre les activités académiques et des recherches jusqu’à nouvel ordre. Ils exigent également la sécurisation du site universitaire, du personnel, de leurs familles, de leurs biens et de leurs résidences.

L’on se souviendra que le ministre national de l’ESU avait autorisé les institutions d’enseignement supérieur  d’ajouter les frais connexes sur le montant des frais académiques que lui avait fixé.

Les professeurs viennent de reclamer clairement de la main gauche ce à quoi ils renoncent de la main droite.

 

Pompon BEYOKOBANA