Actualités Social Politique

Urgent/Kisangani: procès en flagrance de trois députés provinciaux.

Urgent/Kisangani: procès en flagrance de trois députés provinciaux.

Il s’agit des honorables députés provinciaux Jacques Mandiongwe Saidi élu de la ville de Kisangani, André Lisile de Kisangani et Mussa Hamadi du territoire d’Ubundu. Ces trois élus du peuple sont à l’instant à la barre à la cour d’appel de Kisangani. Ils ont été arrêtés au pont bascule situé PK 13 sur la RN4 puis amener à la prison centrale de Kisangani où ils ont passé près de deux heures avant le début de leur procès.

Une vue de la cour d’appel

Selon honorable Théoveul Lotika président de la commission politique, administrative et juridique, les trois députés ont été arrêtés au niveau du pont bascule au PK 13 sur la RN4 alors qu’ils étaient en mission officielle de vérification de l’application des recommandations de l’Assemblée provinciale avec 5 autres de leurs collègues.

Honorable Théoveul Lotika pointe d’un doigt accusateur dans cette attestation qu’il qualifie d’arbitraire, le ministre provincial de l’intérieur Jean Tongo.


« Nous étions en détention d’un ordre de mission signé par le président de l’organe délibérant de la Tshopo. Il était question pour cette équipe composée de 8 députés provinciaux de vérifier si la recommandation de l’Assemblée provinciale à propos de la suspension momentanée des activités du pont bascule a été respecté. Subitement nous avons vu la présence du ministre de l’intérieur et après des échanges, il a fait appel aux éléments de la police et ensuite à la garde du gouverneur de province. Ces personnes armées ont bastonné les députés provinciaux et les ont amené au parquet puis jeté en prison« , explique le député provincial.

A en croire cet élu de la ville de Kisangani, au parquet général, ces trois députés provinciaux n’ont pas été auditionné et n’ont bénéficié d’aucun procès mais jeté immédiatement en prison.

A la prison centrale avant leur acheminement à la cour d’appel de Kisangani, un proche du député provincial Jacques Mandiongwe rapporte que ce dernier a été amené au dispensaire de la prison centrale pour des soins car ayant quelques lésions.

Pour rappel, le vendredi dernier, quelques députés provinciaux accompagnés de leur président ont procédé au scellage du pont bascule situé sur le PK 13 sur la RN4. Ceci après échange non productif avec les agents de la DGRPT commis à ce poste de contrôle. Les députés provinciaux veulent une suspension provisoire du pont bascule en attendant une enquête sur la ratracabilité des fonds que génère ce dernier.

C’est depuis le 25 juin dernier qu’une crise persistante se fait remarquer entre les deux institutions provinciales. Crise naît de la motion de censure contre le gouverneur de province Louis-Marie Walle Lufungula ainsi que la mise en accusation de deux de ses ministres.

Jean-Claude Fundi.