Actualités Santé Infrastructures

Tshopo/ remise des engins: Qui a invité toutes ces personnes et ainsi exposer le gouverneur aux critiques populaires ? (Mateus KANGA)

Tshopo/ remise des engins: Qui a invité toutes ces personnes  et ainsi exposer le gouverneur aux critiques populaires ? (Mateus KANGA)

Le samedi 23 mai 2020, la population de la Tshopo a suivi aussi bien au travers des médias audiovisuels que des réseaux sociaux, la réception des engins d’entretien routier propre à la Province par l’Autorité Provinciale.

Pour quelques filles et fils de la Province, ceci marque positivement leurs esprits en faveur de ce premier pas remarquable que vient de marquer la Province.

Mateus KANGA, médecin de son état et activiste des Droit de l’homme, s’est exprimé à sujet à notre Rédaction.

«…Très vite la satisfaction a laissé place aux inquiétudes car les images qui ont suivi nous ont laissé perplexes au point d’engendrer une vive polémique sur la toile…Polémique non seulement parce que nous avons vu des militants d’un parti politique prendre d’assaut les engins comme si c’était la dotation de leur parti mais surtout parce que tout s’est fait au mépris des mesures actuelles édictées par l’ordonnance du Chef de l’État en rapport avec l’État durgence sanitaire notamment celui de rassemblement de plus de 20 personnes sur la place publique, j’insiste sur la place publique durant toute cette période et du respect des mesures de distanciation sociale de 1 mètre…», souligne-t-il

Il explique qu’il  y a non seulement l’ordonnance du chef de l’état qui a été violée, il y a aussi l’arrêté du Gouverneur de Province et celui du Maire de la Ville de Kisangani en rapport avec la situation sanitaire actuelle qui ont été foulés aux pieds par ceux qui sont censés prêcher par un bon exemple.

Par ailleurs, des inquiétudes et questionnement ont élus domicile dans la tête du Docteur Mateus KANGA.

«…Aujourd’hui, la question que l’on se pose est de savoir si c’était la fin de l’état d’urgence sanitaire dans la Province de la Tshopo et le go pour la reprise des activités interdites non seulement par le Chef de l’état mais par les autorités provinciale et urbaine? Qu’en sera-t-il si demain d’autres personnes ou groupes faisaient de même ? Qui a invité toutes ces personnes et ainsi exposé l’autorité provinciale aux critiques populaires alors que ça devait être plutôt le jour des applaudissements pour lui?…», s’interroge-t-il.

En vue de calmer les esprits surchauffés et taire toutes les critiques, Mateus KANGA demande à l’Autorité Provinciale de tirer toutes les conséquences de ce qui s’est passé et sanctionner ceux qui ont été à la base de la présence inopportune de ces militants pendant cette période.

Trésor BOTAMBA