Actualités Enseignement Social

ESU : « les étudiants devraient s’en prendre à la racine du mal et le Gouvernement devra financer le système éducatif» (Dixit prof Alphonse MAINDO)

ESU : « les étudiants devraient s’en prendre à la racine du mal et le Gouvernement devra financer le système éducatif» (Dixit prof Alphonse MAINDO)

Les revendications des étudiants de ce lundi 6 janvier 2020 pour réclamer la réduction des frais académiques, ne cessent de soulever des réactions. Pour le professeur Alphonse MAINDO MONGA NGONGA, on comprend parfaitement leurs revendications car le pouvoir d’achat des parents et donc le leur aussi ne font que dégringoler alors que les pouvoirs publics, garants du bien collectif, ne font rien pour l’enrayer. Au contraire, depuis le plus haut sommet de l’État jusqu’à la base, les dirigeants sont dans le pillage et l’extravagance outrageante.

Ce professeur de l’Université de Kisangani, ajoute même qu’il y a des multiples scandales politico-financiers qui se succèdent sans relâche, mais on entend pas les étudiants hausser le ton. Le pays, selon lui,  est au bord de l’implosion, mais les étudiants ne lèvent pas le petit doigt.

 

« Ils ont assisté passivement à la plus grosse fraude électorale jamais vue en RDC. Nos étudiants devraient plutôt s’en prendre à la racine du mal au lieu de détruire le peu d’infrastructures existantes et de s’attaquer à leurs compagnons d’infortune dans leurs établissements, qu’ils soient membres du CG, Profs ou étudiants. Et la police devait réfléchir à ses méthodes sauvages face à ses propres enfants ».

Cet éminent professeur se pose également la question de savoir « pourquoi majorer les frais d’études régulièrement sans améliorer le pouvoir d’achat et le vécu de la population ? »

Mais il pense que les gouvernants ont leur part de responsabilité dans cette situation.  Selon lui, les services sociaux de base font défaut : eau, électricité, routes, santé, etc. Et pourtant, pense t-il, on ne manque pas d’argent pour payer des multiples voyages officiels coûteux et inutiles en jet privé à l’étranger, pour fêter l’alternance avec 6 millions, pendant ce temps, d’autres récupèrent quelques 15 millions par ci, quelques 200 millions par là ou font don de quelque 30 vaches laitières au Rwanda.  Pourquoi ne finance-t-on pas le système éducatif national qui devrait être une priorité nationale?

Pour conclure, il pense que la police devrait réfléchir à ses méthodes sauvages de répression face à ses propres enfants.

La rédaction