Social Actualités

Genre : les femmes appelées à briser le silence et à ne pas se sous-estimer.

Genre : les femmes appelées à briser le silence et à ne pas se sous-estimer.

En marge du mois de mars, déclaré  mois de la femme, les fondations Madeleine NIKOMBA et Sunshine organisent deux journées de réflexion à Kisangani sur le Droit de la femme à partir de mercredi 04 mars à l’Alliance Française de Kisangani.


Pendant ces deux jours, les participants, essentiellement les femmes de toutes couches sociales vont débattre sur le thème de l’année, « Je suis génération égale. Levons-nous pour les Droits de la femme« .

Ces travaux lancés  par l’honorable Bienvenu BOLONGE au nom de l’orange délibérant, connait la participation des femmes militaires, policières, politiques, avocates, enseignantes, administratives, de la société civile, et autres associations.


Prenant la parole pour la circonstance, madeleine NIKOMBA appelle les uns et les autres à se tenir main dans la main homme et femme pour lutter en faveur des droits de la femme.

«…Nous constatons que l’autonomisation de la femme est précaire dans notre province et à cela, la femme reste dépendante de son partenaire homme…Nous appelons la femme de la Tshopo en général et de Kisangani à se lever pour changer la tendance…»

Cet atelier sur le renforcement des capacités des femmes, par les expositions, vise à stimuler la femme à briser le silence et à ne pas se sous estimer.

Trésor BOTAMBA