Actualités Social

Haut uele: Insécurité dans le territoire de NYANGARA.

Haut uele: Insécurité dans le territoire de NYANGARA.

Une alerte de la fondation Kinalegu sur le kidnapping perpétré le samedi 19 décembre 2020 dans ce territoire de haut uele. Le secrétaire général de la fondation Kinalegu prix Alison de forges 2012 dénonce avec énergie le kidnapping de plus de 20 commerçants perpétré par les hommes en armes non autrement identifiés dans la localité d’IVEKA, territoire de Nyangara situé à plus de 700km au Nord Est de Kisangani,en province de haut uele.


A en croire Willy MUGISA Biabasaija secrétaire général de la dite fondation dans un communiqué parvenu à la rédaction de la RFMTV.net, cette incursion des hommes en armes, la énième dans ce territoire, explique la léthargie de service de sécurité et accentue l’insécurité dans l’entité. Avec comme conséquence les paysans agriculteurs, chasseurs et pêcheurs qui ne savent plus vaquer librement à leurs activités quotidiennes; les marchés ne s’ouvrent pas normalement; les mouvements des personnes et de leurs biens deviennent très limités. Bref, la psychose et l’incertitude s’installent et gagnent les communautés locales de Nyangara.


Faisant face à cette situation d’insécurité dans ce territoire qui endeuille les communautés, la fondation KINALEGU invite le gouvernement congolais à prendre toutes ses responsabilités en menant des actions des grandes avergures pour mettre terme à ces exactions en armes, notamment :

Extrait du communiqué


Démenteler les bastions de tous ces hommes en armes installés impunément dans la province de haut uele;
Renforcer les effectifs des services commis aux frontières par la dotation d’un armement et logistique adéquat ;
Mettre toutes les batteries en marche pour libérer les victimes des mains des assaillants ;
Arrêter les présumés auteurs et les différer devant la juridiction compétente pour que justice soit rendue.


La fondation KINALEGU étant une ONG de promotion et de défense des droits humains pour la paix, le développement et l’humanitaire en appelle à la responsabilité de gouvernement congolais d’instaurer rapidement un véritable État de droit et garantir la sécurité des personnes et leurs biens par le contrôle efficace de nos frontières avec le Soudan du sud.

Rachel Linzenge