Actualités

KISANGANI : « 8ème édition de la journée mondiale de la radio : Que pensent les professionnels des médias et la population boyomaise de la Radio et du journaliste ? »

KISANGANI : « 8ème édition de la journée mondiale de la radio : Que pensent les professionnels des médias et la population boyomaise de la Radio et du journaliste ? »

Le 13 février 2019, l’UNESCO, Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture, célèbre la 8ème édition de la journée mondiale de la radio. Cette journée marque l’occasion pour le monde entier de célébrer la radio et son impact sur la vie des populations. Cette huitième journée de la radio est célébrée sous le thème, dialogue, tolérance et paix. La radio est un moyen de communication à faible coût, particulièrement adapté pour toucher les communautés isolées, les personnes vulnérables, et donne à tous, quelque soit le niveau d’instruction, la possibilité de participer au débat public. La radio peut contribuer à répandre la tolérance et à surmonter les différences pour rapprocher sous des objectifs et des causes communs.

Comment la radio peut-elle contribuer à la culture de la tolérance et de la paix ?

Ernest MUKULI, coordonnateur de MEPAD, Médias pour la paix et la démocratie, explique en ces termes :

« …Vous savez le travail du journaliste est un travail noble. Qui dit noble, dit réfléchi. Le journaliste et le média, en particulier la radio, accompagnent la population dans cette culture de paix, d’ouverture et de tolérance et ça nécessite que le journaliste lui-même soit un homme de paix, un artisan de tolérance. Quelqu’un qui cultive de par son environnement du travail ces valeurs, une fois qu’il incarne ces valeurs, il sera en mesure non seulement de les proposer au public mais aussi d’accompagner les gens qui viennent à la Radio qui leur accorde la parole… »

A propos justement de cette journée, les journalistes de la ville de Kisangani disent accomplir les missions traditionnelles assignés aux médias qui sont celles d’informer, former et divertir. Ils l’ont fait savoir au cours d’un vox pop réalisé par la rédaction de la rfm tv. Ils évoquent tout de même quelques obstacles dans l’accomplissement de leurs missions.

« …Dans plusieurs émissions que nous animons, nous ne prônons que l’amour, la tolérance et la paix et c’est ce que nous faisons presque chaque jour …Cette journée vient nous interpeler, nous les journalistes et la communauté sur ce que nous faisons pour l’intérêt des autres, pour que nous puissions vivre dans la paix et que nous puissions nous tolérer mutuellement en famille et ou communauté … A Kisangani comme dans beaucoup d’autres coins du pays certains ne connaissent pas vraiment l’importance de la Radio, et   pensent que la presse est là pour dénigrer,  injurier ou encore accuser. Ainsi nous éprouvons des difficultés pour avoir accès facile à l’information… » 

Pour la population boyomaise la radio a une importance capitale dans la communauté. Elle contribue à sensibiliser les auditeurs et à diffuser des nouvelles perspectives positives.

« …La Radio est une chose très importante dans notre vie car ça nous informe sur tous ce qui se passe partout dans le monde et nous éduque à la fois, c’est ça l’importance de la radio, donc sans elle, c’est difficile que l’on soit cultivé…Ceux qui y travaillent sont suffisamment informés et ils relayent ce qu’ils connaissent à travers la radio… » 

Depuis 2012, l’UNESCO a appelé à célébrer le 13 février comme journée mondiale de la radio afin de mettre en relief la puissance de la radio comme plateforme pour l’éducation et la liberté d’expression ainsi que son rôle vital dans la réponse aux crises et aux catastrophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.