Actualités Social

KISANGANI : Les Ingénieurs agronomes et autres professionnels de l’agriculture Prennent la relève de médecins dans la rue. Ils réclament leurs 15 mois de non-paiement

KISANGANI : Les Ingénieurs agronomes et autres professionnels de l’agriculture Prennent la relève de médecins dans la rue. Ils réclament leurs 15 mois de non-paiement

Cette marche pacifique des Ingénieurs agronomes les a conduit dans plusieurs grandes artères de la ville de Kisangani  pour chuter  à l’assemblée Provinciale de la Tshopo où un mémorandum a été lu et déposé au Président de cet organe. Celle-ci visait à faire entendre le cri d’alarme Ingénieurs agronomes et autres professionnels de l’agriculture. Ces manifestants soupçonnant un détournement de leurs primes, ont écrit dans sur leurs calicots ; « il faut déboulonner la chaîne de détourneurs », « les ingénieurs agronomes et autres professionnels de l’agriculture réclament leurs primes de 15 mois détournés par les ennemis de la paix ».

Pour l’Ingénieur Jean-Lumière KIBAYA, porte-parole de circonstance et lecteur du mémorandum, c’est la deuxième fois qu’ils procèdent à ce genre d’action citoyenne mais, qui n’a jusqu’à présent produit aucun fruit. Ils pointent d’un doigt accusateur la FNB BANK et le ministère du budget.

«…Nous, professionnels de l’agriculture de la province de la Tshopo, avons le profond regret de constater le non-paiement de notre prime depuis sa bancarisation au mois de février 2018 par la FNB BANK-Tshopo qui reçoit régulièrement  cette enveloppe…Regrettant que toutes les démarches entreprises auprès de L’inspection Provinciale de L’agriculture, Pèche et Elevage, des Divisions de Budget et  Finances, de la FNB BANK ainsi qu’au niveau de la Banque Centrale du Congo qui a la présidence du Comité de bancarisation, ne nous donnent aucune suite favorable…»  

Ces ingénieurs n’ont pas épargné le Gouverneur sortant de province. Ils l’accusent de n’avoir  jamais réagi à la suite de leur mémorandum précédant lui déposé depuis le 09 Septembre de l’année 2018 à ce même sujet. Ils ont également dénoncé la situation qu’ils ont estimé inexplicable de deux poids deux mesures avant de demander l’implication de l’organe délibérant dans cette affaire.

« …Dénonçant une situation inexplicable de deux poids deux mesures car les professionnels en province de la Tshopo touchent 28.000 Francs Congolais  le mois pour le plus gradés et ceux de Kinshasa vont de 174.000  à 350 .000 Francs Congolais…Soulignant que les professionnels de l’agriculture sont victimes d’injustice et sont au bout de leur patience parce que d’autres provinces bénéficient de la majoration de cette prime, notre sort reste le non payement de celle-ci. Affirmant que la motivation des professionnels de l’agriculture est une clé pour la relance de l’agriculture en province de la Tshopo, considérant que cette situation n’est pas en faveur d’un bon climat de travail et de la relance de l’agriculture dans cette province à vocation  agricole, convaincu de la nécessité du développement de l’agriculture, exhortons l’Honorable Président de l’Assemblée Provinciale à s’impliquer pour nous remettre dans  nos droits en arrêtant les manœuvres qui créent davantage des problèmes au lieu de la quiétude au sein de la population en payant notre prime du mois de février…», a conclu le lecteur du mémorandum.

Pour sa part, le président de l’Assemblée Provinciale promet de rencontrer incessamment les services et banques concernés enfin de clarifier la situation. Sinon, c’est en plénière que ces concernés viendront répondre aux questions des honorables députés.

« …Je tiens à vous rappeler qu’en tant que député, notre mission est de défendre les intérêts de la population…Ayant cette information, nous allons inviter dans l’urgence, au courant de la semaine, en ma qualité de Président de l’Assemblée, le gérant de la FNB BANK, le ministre de l’agriculture et les chefs des divisions concernées par cette affaire pour clarifier la situation…Dans le cas contraire, le dossier sera remonté à la plénière et des recommandations seront formulées à ce sujet… »

C’est environ 132 Ingénieurs agronomes et autres professionnels de l’agriculture de la province de la Tshopo qui sont concernés par cette situation de non-paiement de la prime depuis le mois de février l’an 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.