Actualités Economie Social

Kisangani : Les marchands du marché central sèchent les étalages (Raison)

Kisangani : Les marchands du marché central sèchent les étalages (Raison)

Un marché sans marchands, c’est l’image du marché central de Kisangani ce lundi 13 janvier. Les marchands sèchent les étalages, une manière pour eux de protester contre la hausse du prix de la vignette (taxe d’étalage), communément appelé «Ticket». Cette vignette qu’ils payaient à 300Fc est perçu à partir de ce 13 Janvier à 500 Fc. Un sujet de mécontentement pour plusieurs marchands qui s’interrogent sur le pourquoi de cette hausse qu’ils qualifient de trop perçu .

«…Nous ne savons pas pourquoi les autorités veulent un deux cent francs de plus sur ce que nous payons…Ça fait des années que nous payons cette vignette à 300 Fc, mais en contre partie rien n’est fait. Nous fabriquons des étalages nous-mêmes, les latrines sont non entretenues et nous vendons dans un environnement trop sal depuis des temps…Pourquoi nous devons payer 500 Fc ?…»

Les activités reprendront quand les autorités compétentes vont prendre une décision qui permettra un bon climat de travail et qui ne défavorisera personne,ont-ils conclut .

Joint par téléphone par notre rédaction, Jean-Louis ALASO, Maire de la ville de Kisangani, renseigne que le prix de la vignette est revue à la hausse à cause des exigences budgétaires de son entité administrative .

«…C’est depuis plus d’une année que nous avions commencé à sensibiliser les gens sur la hausse du prix de la vignette, mais à notre grande surprise, les marchands boycottent de payer cette vignette…»

Selon les informations en notre possession, pour les étalages de l’intérieur du marché mesurant un mettre (1m²), une seule vignette est payée. Par contre pour les étalages de l’extérieur de la même mesure, deux vignettes sont payées. C’est supposé que les étalages de l’extérieur reçoivent plus des clients que ceux de l’intérieur.

Signalons que cette vignette est déjà perçu dans les marchés municipaux depuis le 1er Janvier 2020, selon le Gérant du marché central de Kisangani. Au marché de la 11 ième Avenue Tshopo, par exemple, les marchands ont boycotté de payer cette vignette en date du 04 Janvier 2020.

Trésor BOTAMBA.