Actualités Social

KISANGANI : L’officier de la Police interpellé dans l’affaire des « arrestations arbitraires » sera libéré faute de preuve »

KISANGANI : L’officier de la Police interpellé dans l’affaire des « arrestations arbitraires » sera libéré faute de preuve »

Le maire ad Intérim  de la ville de Kisangani a, dans une interview accordée à la rédaction de la RFM TV le lundi 22  juillet 2019, annoncé que dans les jours qui suivent l’officier de la Police Nationale Congolaise  interpellé  par rapport aux allégations sur une probable arrestation des femmes et filles habillées en pantalon sera libéré. Madame Eugénie WANDANDI justifie cette décision par manque des preuves.

«…Cet officier a été mis aux arrêts juste après cet incident, mais jusqu’à présent, il n’y a aucun plaignant qui est venu se présenter, ni les membres des familles pour déclarer  que sa fille ou son fils a été victime de cette arrestation arbitraire. Ce qui est déplorable. …Pourtant j’avais demandé à quiconque qui été victime de ces arrestations de passer se présenter à la mairie s’ils ont peur de passer à la police. C’est ce qui devait nous permettre d’établir le procès, car nous le savons bien que lorsqu’il n’y a pas de plaignant, il n’y a pas non plus de procès… Avec le temps l’officier en question sera libéré faute des preuves…»

Il y a deux semaines, la ville de Kisangani a été alerté sur des probables arrestations des jeunes filles et femmes habillées en pantalon et des jeunes hommes en tatouage. Une alerte qui a poussé certaines autorités à démentir cette information ainsi qu’à l’interpellation d’un officier de police commis à la traque des Koulouna (Bandits-Urbains) aux alentours du marché central.

Lire aussi ; https://www.rfmtv.net/kisangani-affaire-arrestation-des-filles-en-pantalon-deux-officiers-en-garde-a-vue/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.